Cormand

"L'utopie, c'est de dire que le monde peut continuer tel qu'il est"

Au lendemain de la victoire de Benoît Hamon à la primaire socialiste, David Cormand, secrétaire national du parti EELV était l'invité de l'Autre Direct et semblait déjà pressentir le ralliement officialisé cette semaine du candidat de son parti, Yannick Jadot, à la candidature de Benoît Hamon. Il évoque également les candidatures des quatre candidats EELV lyonnais pour les législatives.

À ceux qui taxeraient les écologistes "d'irréalistes", le secrétaire national d'EELV, David Cormand, répond que "l'utopie, c'est de dire que le monde continuer tel qu'il est", avant de poursuivre : "les inégalités explosent, 8 personnes au monde ont autant de richesse que la moitié de l'humanité, la biodiversité disparaît, la pollution atmosphérique s'accélère, ça ne peut pas continuer comme ça". Si lors de sa venue à Lyon, le candidat à la présidentielle d'EELV, Yannick Jadot, n'avait pas encore retiré sa candidature en faveur de celle de Benoît Hamon, David Cormand établissait sans détour que le point commun entre Yannick Jadot, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon ne peut qu'être l'écologie. Ce dimanche, les militants du parti d'EELV se prononceront par un vote électronique à propos du texte programmatique qui synthétise l'accord entre Yannick Jadot et Benoît Hamon. Mais dans le cas d'une candidature commune validée par le vote des militants, les investitures pour les législatives resteront-elles les mêmes ? Quel accord sera envisagé ? Dans l'Autre Direct, David Cormand évoque les quatre candidats EELV lyonnais, et estime "qu'un parti politique n'est pas une propriété privée, mais un bien commun mis au service d'un idéal".

Retrouvez l'intégralité de l'interview de David Cormand dans la vidéos ci-dessous
à lire également
Bruno Charles
Ces jours avaient lieu à Strasbourg les journées d’été d’Europe écologie les verts (EELV). L’occasion pour les élus et députés de mettre le cap sur les élections européennes de 2019.
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 26 février 2017

    Les écologistes d'EELV comprendront-ils un jour que tant qu'on sera coincé par les budgets, par la recherche de rentabilité, par la concurrence économique (qu'elle soit locale ou internationale), en gros, tant qu'on utilisera de la monnaie, l'économie basée sur cet outil passera toujours avant la protection de la planète et des humains qui sont dessus ?! . Rendez-vous sur le stand VOTER AM (abolition de la monnaie) au salon Primevère, du 3 au 5 mars à Eurexpo. (et venez en vélo, pas en voiture !!! :o)

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut