Violences
Manifestation à Toulouse contre les violences faites aux femmes ©Rémy Gabalda

Journée self-défense pour les femmes du Rhône victimes de violences

Une première session de “Stop victimes, plus jamais !” s’était déjà tenue en novembre. Aujourd’hui, une vingtaine de femmes se verront inculquer des techniques de défense par la brigade de la protection des familles de la gendarmerie du Rhône.

Agressées dans la rue ou dans les transports publics, les femmes sont de plus en nombreuses à vouloir se former aux techniques d'autodéfense pour prendre confiance en leurs capacités, analyser les situations qui nécessitent une fuite ou une réaction rapide, lucide et efficace.

Aujourd'hui, la brigade de protection des familles de la gendarmerie du Rhône organise une journée de prévention destinée aux femmes victimes de violences. Une vingtaine de femmes se sont inscrites à cette journée de formation. Au programme, plusieurs ateliers de self-défense, mais aussi de secours à la personne.

à lire également
Banderole du collectif “Presqu’île en colère” sur des balcons – Lyon, octobre 2019 © Antoine Merlet
La multiplication des collectifs “en colère” aux quatre coins de la ville oblige les candidats aux municipales lyonnaises à développer leur arsenal “sécuritaire”, qui repose principalement sur la police municipale et la vidéosurveillance. Tous en font leur priorité, mais la conception qu’ils en ont ravive des clivages politiques.
Faire défiler vers le haut