HCL
©HCL

HCL :la fermeture d'Henry Gabrielle confirmée malgré un bon bilan 2016

Les HCL ont présenté ce vendredi un bilan financier en nette progression mais font toujours face à une forte contestation concernant la vente de l’hôpital Henry Gabrielle et du déménagement à l’hôpital des Armées Desgenettes.

Ce vendredi, l'état major des HCL et Gérard Collomb a présenté un bilan financier des HCL en nette amélioration. En 2016 le déficit des HCL a atteint 3.4 millions d'euros, sur un budget global de 1.75 milliard d'euros diminuant ainsi l'endettement de la structure à hauteur de 45,2 % contre près de 60 % en 2010.

"C’est une œuvre collective. D’abord courageusement lancée par Paul Castel et poursuivie par Daniel Moinard et moi-même. Mais surtout portée par l’ensemble des personnels auxquels je veux rendre un hommage très sincère pour la petite révolution qu’ils ont conduite", s'est félicité Dominique Deroubaix, le Directeur général des Hospices Civils de Lyon.

La fermeture de l’hôpital Henry Gabrielle confirmée et contestée

Une amélioration des finances qui ne trouve pas grâce aux yeux des syndicats qui sont toujours vent debout contre la direction qui a décidé de maintenir la fermeture de l’hôpital Henry Gabrielle (Saint-Genis-Laval) et le transfert des activités sur Desgenettes (Lyon 3e).

Selon le syndicat CGT "les arguments avancés relèvent du service minimum et les HCL ignorent la déclaration du représentant des usagers, vice-président du Conseil de Surveillance des HCL, qui a mis en avant les avantages que représentent l’Hôpital Henry Gabrielle dans la qualité de vie des usagers de l’établissement : facilité d’accès et de stationnement pour les familles, parc boisé, infrastructures autour de l’établissement accessibles aux personnes en situation de handicap en toute sécurité. Il a souligné que cet environnement contribue à une rééducation réussie et à l’intégration des familles permettant de participer facilement au soin et au processus de rééducation."

Les HCL se mettent en cause l’état et "l’éloignement de l'établissement"

À l’inverse selon les HCL : "le site actuel de l’hôpital Henry Gabrielle (construit au début des années 70) nécessite une rénovation complète pour répondre aux standards hôteliers et équipements de rééducation nécessaires pour des patients lourdement handicapés. L’éloignement de cet établissement et sa faible desserte en transport en commun sont également un inconvénient majeur pour les patients en ambulatoire ou les familles".

Le transfert prévu en 2021 semble donc ferme et définitif. Pour mobiliser contre cette décision, une pétition a été lancée en ligne pour "sauver" l’hôpital Henry Gabrielle. Elle recueille pour le moment près de 1850 signatures. De son côté, la CGT va organiser une action le 15 mars à 9h devant l'Agence régionale de santé et sera reçu par cette même ARS le 17 mars.

à lire également
Hôpital de la Croix-Rousse
Les Hospices Civiles de Lyon développent depuis plus d’un an une étude qui traite des patientes atteintes d’endométriose. A l’aide d’ultrasons, les lésions provoquées par la maladie sont dévitalisées. L’étude a jusqu’ici livré des résultats probants.
1 commentaire
  1. Robes Pierre - 13 mars 2017

    La financiarisation de la santé passe à la vitesse supérieure, de mauvaises raisons invoquées, éloignement , pas plus que la Croix Rousse en arrivant du Sud, faibles dessertes de transport en commun , il suffit de modifier quelques lignes de Bus , à son avantage facilité de stationnement ce n'est pas le cas en Cardio à louis Pradel, environnement, etc . ceci cache une opération immobilière dans un secteur où les terrains sont rares et chers.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut