Handicap International plonge les Lyonnais dans une ville bombardée

L'ONG organise à Lyon sa 22e pyramide de chaussures ce week-end, avec pour innovation un dispositif de réalité virtuelle immergeant les visiteurs dans une ville syrienne.

Samedi et dimanche, les Lyonnais sont invités à venir jeter des chaussures sur une pyramide, symbolisant les jambes arrachées et les vies brisées des victimes de conflits dans le monde. C'est déjà la 22e édition de cet événement imaginé par Handicap International, ONG lyonnaise qui entend élargir son combat. "On a beaucoup parlé des mines anti-personnel et des bombes à sous-munition ces dernières années, rappelle Magali Deneufchâtel, directrice générale. Nous souhaitons aussi alerter aujourd'hui sur l'usage d'armes explosives en zone peuplée."

"90 civils par jour meurent sous les bombes"

Pour ce faire, Handicap International a conçu, notamment avec des journalistes basés en Syrie, une vidéo de près de 3 minutes en réalité virtuelle. "Aujourd'hui, la mobilisation passe beaucoup par le web. Nous voulons montrer que nous sommes une ONG d'aujourd'hui, en proposant aux gens de mettre des lunettes de réalité virtuelle pour s'immerger dans une ville bombardée. Pour ne plus rester simple spectateurs et mieux comprendre la vie dans une zone de conflits. Car aujourd'hui, ce sont 90 civils par jour qui meurent sous ces bombes dans le monde."

La vidéo se compose de plusieurs plans fixes à 360°, dans des quartiers dévastés, et la voix du chanteur Arthur H délivre le commentaire. Un dispositif complexe qui a mis près d'un an à être conçu et produit.

 

"Le bombardement des civils est contraire au droit international humanitaire et, quand il est délibéré, c'est un crime de guerre, reprend Magali Deneufchâtel. Nous devons marteler ce message aujourd'hui. Car il est possible de faire bouger les choses. Notre pétition à plus de 2 millions de signatures a pesé dans l'adoption de traités internationaux en 1997 et 2008 contre les mines anti-personnel et les bombes à sous-munition. Et l'an dernier, après des années de travail, nous avons pu déclarer le Mozambique "pays libre de mines". Cela montre que c'est possible. Même si en Syrie, si la guerre s'arrêtait maintenant, on en aurait pour 30 ans de déminage."

La pyramide de chaussures et l'installation de réalité virtuelle seront accessibles à un public de scolaires, dès demain. Et au grand public ce samedi 24 septembre, place Bellecour.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut