grippe semaine 1 Janvier 2018
Réseau Sentinelles

Grippe : l'épidémie se poursuit en Auvergne Rhône-Alpes

L'Auvergne Rhône-Alpes fait partie des quatre régions dans laquelle l'activité de l'épidémie de grippe est encore en phase ascendante lors de la première semaine de l'année 2018.

Le nombre de personnes atteintes de la grippe en ce début d'année dans la région Auvergne-Rhône Alpes dépasse la moyenne nationale. Selon les chiffres du réseau Sentinelles, sur 100 000 habitants de la région, 642 souffraient de la grippe lors de la première semaine du mois de janvier 2018 tandis que le taux d'incidence au niveau national est de 423 pour 100 000 habitants. Le réseau estime le nombre de cas de grippe à plus de 50 000 chaque semaine.

De nombreuses régions françaises semblent avoir atteint le pic de l'épidémie

En dehors d'Auvergne Rhône-Alpes, trois autres régions n'ont pas encore atteint le pic de l'épidémie qui enclenche la baisse progressive du nombre de cas, il s'agit de la Bourgogne Franche-Comté, de la Corse ainsi que de la Normandie. Pour le reste de la France, l'alerte épidémie reste enclenché dans toutes les régions métropolitaines, mais une légère diminution du nombre de cas est observée, même s'il reste une part importante de grippe parmi les hospitalisations et un nombre important d'hospitalisations en réanimation, en particulier concernant les personnes âgées et les jeunes enfants.

Signaler un cas de grippe et prévenir sa diffusion

Pour se prémunir de la grippe, l'agence de santé recommande la vaccination, qui protège environ 15 jours après l'injection et nécessite d'être effectué avant chaque hiver pour s'adapter à ce virus changeant. Si vous présentez déjà un syndrome grippal (fièvre, grande fatigue, courbatures), il est conseillé de porter un masque, de se reposer, de s'hydrater suffisamment ainsi que d'aérer tous les jours son intérieur. Si la fièvre ne tombe pas avec du paracétamol, il est nécessaire de consulter son médecin. Un signalement sur le site grippe.net permet également de participer à la surveillance de la grippe et de l'épidémie qui l'accompagne. Pour tous, il est recommandé de se laver fréquemment les mains avec du savon ou une solution hydroalcoolique et de limiter les contacts avec les personnes malades pour contenir la propagation du virus.

à lire également
Impuissance définitive, chute de la libido, excitation génitale chronique ou perte de sensibilité : autant d’effets indésirables dramatiques induits, chez une partie des patients, par certains médicaments, surtout des antidépresseurs. Très peu de médecins les connaissent, ce qui ajoute à la détresse des personnes atteintes, qui sont sans doute plusieurs millions puisque jusqu’à 10 % de la population des pays industrialisés prend des antidépresseurs, la plupart depuis plusieurs années.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut