Grandeur et décadence de (ce qui fut) la France

Nul n’est prophète en son pays. C’est donc en Libye, flanqué du grand philosophe Bernard-Henri Lévy, que Nicolas Sarkozy se fera acclamer en "sauveur" au cours d’un voyage éclair soigneusement orchestré.

Sur la bien nommée Place de la Liberté, la foule se presse : "M. Sarkozy, Benghazi vous aime" peut-on lire sur une affiche rédigée dans un français impeccable.

Plus loin, les caméras de télévision s’attardent sur une famille ayant justement prénommé son enfant "Sarkozy". Hommage touchant, certains Libyens ne sont pas des ingrats et ont la reconnaissance du canon, sinon du ventre.

Quant à Kadhafi, il reste introuvable. Le CNT affirme que le pays est passé au peigne fin et à l’arme lourde. D’après des infirmières bulgares en transit à Paris, le Guide de la Révolution - à moins que ce ne soit un sosie ?- aurait été aperçu dans le parc de l’Hôtel Marigny, à deux pas de l’Elysée, sirotant un thé à la menthe sous une tente, entouré d’une myriade d’amazones. "De l’esprit des lois de Montesquieu à la main !", dixit Patrick Ollier, ministre des Relations avec le Parlement, autoproclamé "frère" du colonel et président du club d’amitié France-Libye. La rumeur publique fait enfin état d’une famille bien française ayant prénommé son premier garçon "Mouammar".

"Mainmise sur le pétrole, juteux contrats d’armement, coopération nucléaire, bétonnage du pays pour ses copains du Medef, voilà les vraies raisons de cet aller-retour médiatique !" ne manquent pas d’ironiser quelques rares esprits chagrins. Quelle mesquinerie, quand notre estimé Président se bat partout dans le monde pour faire triompher la Démocratie.

Le jour de son sacre en 2007, Place de la Concorde, Mireille Mathieu l’avait chanté à tue-tête : "Que la paix soit surrrr le monde, Pour les cent mille ans qui viennent, Donnez-nous mille colombes, A tous les soleils levants". "On va s’aimer, Dans un avion sur le pont d’un bateau-eau" lui fit écho Gilbert Montagné. On devrait toujours écouter les chanteurs engagés et les philosophes populaires. Il paraît que ça console. De la honte d’être français.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut