Décines Grand Stade opposants Philippe Layat
© DR

Grand Stade : mobilisation des opposants ce lundi, à Décines

Les supporters de Philippe Layat, l’agriculteur expulsé, se mobilisent ce lundi matin pour demander la suspension des travaux sur ses terres, avant que la situation ne devienne “irréversible”.

Les associations anti-Grand Stade battent le rappel pour une "ultime mobilisation" ce lundi matin, à 9h30, pour réclamer la suspension des travaux des accès sud du futur stade. Des accès qui scindent en deux les terres de l'agriculteur Philippe Layat. Les engins de chantier sont actuellement à l'œuvre sur les parcelles qui lui appartenaient avant son expropriation. "Pourtant, 4 arrêtés concernant la déclaration d'utilité publique avaient été annulés par la cour d'appel administrative, et le Conseil d'Etat n'a pas encore donné sa décision", rappelle l'association Carton Rouge, qui affirme rester sans réponse après la rencontre mi-août avec la nouvelle municipalité de Décines et après un entretien avec le Grand Lyon, la semaine dernière.

Selon les supporters de Philippe Layat, d’autres solutions sont possibles, qui impacteraient moins l'activité de l'agriculteur, notamment un passage en bordure de parcelle. Mais cette proposition reste pour l'instant lettre morte. Les associations s'inquiètent aujourd'hui d'une situation qui pourrait "vite devenir irréversible" sur place, une fois que le béton et le bitume seront coulés.

Pour Carton Rouge, il y a donc urgence à agir.

Mobilisation : lundi 22 septembre, 9h30, sur le parking du McDo.

à lire également
Décines à l’époque de la construction du stade de l’OL © Tim Douet
Le Grand Stade continue de rythmer la vie politique à Décines. Opposante au projet en 2014, Laurence Fautra explique les difficultés financières de sa commune par l’installation de cet équipement. Ses opposants évoquent une ville au bord de la banqueroute.
Faire défiler vers le haut