Grand Lyon : les agents immobiliers contre l'encadrement des loyers

La FNAIM a critiqué l'idée d'encadrer les loyers proposée par Cédric Van Styvendael, candidat aux municipales à Villeurbanne.

Dans le cadre de son programme “Villeurbanne à voix haute”, Cédric Van Styvendael a proposé la mise en place de l'encadrement des loyers. Une mesure qui ne trouve pas grâce aux yeux de la FNAIM du Rhône. Selon la fédération d'agents immobiliers (FNAIM), du Rhône, “cette mesure, portée par le gouvernement, ne fera qu’accentuer la tension sur le marché locatif du parc privé, et réduire l’offre de logement”. “Il faut continuer à donner confiance aux bailleurs privés qui permettent à une grande partie des habitants de Villeurbanne, de se loger, pour la plupart éligible au logement social. Cette mesure est une mesure de défiance vis-à-vis des investisseurs. Si, il y a bien une chose à encadrer ce sont les taxes foncières !”, a ajouté Alexandre Schmidt, le président de la fédération du Rhône.

Puis de conclure : “En encadrant les loyers, la mairie de Villeurbanne va tout simplement créer un fort climat de méfiance auprès des bailleurs en les accusant d’être la source des maux du logement en France.  Les revenus que les bailleurs étaient censés obtenir par l’intermédiaire d’un marché libre vont être en réalité, avec l’encadrement des loyers, réquisitionnés de manière totalement arbitraire”.

Je ne nie pas le droit d'acheter et de louer librement, mais je vois que le marché peut devenir inaccessible au tout à chacun. C'est une préoccupation qui devient de plus en plus importante pour les citoyens. Certains salariés qui assurent la qualité de vie quotidienne comme les professeurs, infirmiers, agents municipaux, ne peuvent plus se loger là où ils fournissent leur service. On ne peut pas se satisfaire de voir des personnes qui dépensent plus 40 % de leurs revenus dans un loyer au détriment de l'économie réelle”, a répondu Cédric Van Styvendael.

Si l’on n'agit pas maintenant, on va avoir des manifestations de locataires comme en Allemagne. C'est un phénomène extrêmement préoccupant sur lequel la banque mondiale s'est penchée. Elle dit que le problème de logement est tellement préoccupant que ça nuit à l'économie des pays puisque les gens ne peuvent plus investir dans autre chose que le logement, donc dans l’économie réelle”, a-t-il ajouté. 

Là où je peux rejoindre Alexandre Schmidt, c'est sur les personnes qui font de l'investissement locatif de type Pinel. Leur taux de rentabilité n’est pas délirant donc l'encadrement ne les concernera pas. Mais les personnes qui achètent un T4 pour y faire une collocation avec taux de rentabilité de 10 %, là ce n'est pas normal”, a conclu Cédric Van Styvendael en citant une déclaration d'Emmanuel Capuano, directeur de l’agence immobilière CC immo, dans le journal Le Monde.

2 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 3 décembre 2019

    Cet homme a tout compris : effectivement c'est une mesure contre la liberté de pratiquer des prix abusifs, mais prix abusifs qui profitent déjà des tensions existantes ! :o)
    On est une fois de plus face à la vieille génération qui a pris ou qui prend sa retraite et qui exploite les jeunes générations avec des prix de l'immobilier (location ou achat) très très chers. (la part dans les budgets des ménages ne fait qu'augmenter).
    Mais une fois de plus, comme pour les transports, tout cela est lié à la politique "lyon qui rayonne" de Gérard Collomb, et qui concentre les lieux d'activité au détriment des villages et villes autour.

    Et sa phrase : "réquisitionnés de manière totalement arbitraire" est assez drôle ! 😀
    Oui m'sieur, ça s'appelle des impôts. Et dans un monde monétaire, c'est toujours la guerre car peu veulent payer.

  2. Laure laure - 3 décembre 2019

    Demander aux agents immobiliers si ils sont pour l'encadrement des loyers, c'est demander à la compagnie TOTAL si elle est favorable à la biomasse pour les véhicules, aux fabricants de bouteilles plastiques si ils sont favorables au développement de la bouteille consignée en verre, etc etc

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut