GoTopless : qui est derrière la journée mondiale du topless ?

Le dimanche 26 août, c'était la journée mondiale du topless "GoTopless". Derrière cet événement se trouve un mouvement bien connu.

Lyon, dimanche 26 août vers 14h30 : un communiqué envoyé à la presse annonçait une manifestation torses et seins nus place des Terreaux pour "l'égalité des genres". Ce jour-là, devant la fontaine Bartholdi, il n'y aura aucun cortège "topless" au final. Sur le site officiel, un point renvoyant vers Lyon est barré d'un "censuré", même constat à Paris. La journée mondiale du topless aurait été annulée en France.

Dans d'autres villes, des manifestations se sont tenues, à l'image de New York. Des médias français ont relayés l'information sur cette "fête" qui se déroule à la même date que la journée de l'égalité des femmes aux États-Unis (Women's Equality Day).

GoTopless est pourtant loin d'être spontané. Derrière son organisation, on retrouve les raëliens (qui ne s'en cachent pas dans leur communiqué de presse comme sur le site recensant les manifestations). Le mouvement, considéré comme une secte en France depuis le rapport parlementaire de 1995, en a fait l'un de ses rassemblements annuels. Sur France Inter, l'humoriste Constance Pittard a choisi d'accorder une chronique à cette journée, terminant la séquence seins nus.

à lire également
La mobilisation a été plus faible que les semaines précédentes, ce samedi, à Lyon, pour l'acte XIX de la mobilisation des Gilets jaunes. Hormis quelques dizaines de minutes de tension, place Bellecour, quai Gailleton et rue de la République, la situation est restée assez calme. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut