Gilets jaunes @Simon Alves

Gilets jaunes : œufs et tomates sur la permanence d'un député LREM à Lyon

Après un rassemblement en hommage à Steve Maia Caniço ce samedi après-midi place Bellecour, les gilets jaunes ont lancé des œufs et des tomates sur la permanence parlementaire du député LREM Thomas Rudigoz à Lyon.

En parallèle des opérations "péage gratuit", d'après Le Progrès une cinquantaine de gilets jaunes se sont rassemblés ce samedi à 14h place Bellecour pour rendre hommage à Steve Maia Caniço. Ils ont manifesté jusqu'à l'ancien palais de justice pour réclamer que la lumière soit faite sur l'affaire. Les gilets jaunes se sont ensuite dirigés vers le Vieux Lyon, où la permanence parlementaire du député LREM de la 1ère circonscription du Rhône, Thomas Rudigoz, a essuyé des jets d'oeufs et de tomates. Après quelques gaz lacrymogènes, les manifestants sont descendus place des Terreaux.

à lire également
ONL orchestre orgue
 C’est l’ouverture de saison à l’Auditorium et l’occasion pour le public lyonnais de découvrir à l’œuvre le nouveau directeur musical de l’Orchestre national de Lyon (ONL).
4 commentaires
  1. vieux caladois - 3 août 2019

    on nous disait des paysans contre le CETA, finalement ce sont des membres du groupuscule gilets jaunes ?

  2. Galapiat - 3 août 2019

    Vieux C..////en voici un commentaire qu'il est drôle aurait dit Coluche!

    1. vieux caladois - 4 août 2019

      quand on ne respecte pas les autres il faut s'attendre à ne pas être respecté : allez file vite au Vinatier c'est l'heure de ta piqure...tu es payé par l'hologramme à 6,31 % ?

  3. Abolition_de_la_monnaie - 4 août 2019

    Le plus "comique" est peut-être la réaction du député en question qui s'est plaint d'une "violence gratuite".
    .....
    La violence devrait être payante ou gratuite ?
    Lorsque les bonnets rouges ont utilisé la violence contre le système de taxation en Bretagne, ça a été de la violence gratuite ou payante ?
    Lorsque la FNSEA déverse des déchets sur la voie publique pour mettre la pression sur les gouvernements, c'est gratuit ? Payant ?
    La violence de l'Etat policier est "payante" pour maintenir le statuquo ?
    Cette violence a pourtant un coup très élevé...
    Mais n'élevons pas le débat, de toutes manières, ça fatigue tout le monde ! 😀

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut