Gérard Collomb "horrifié par les évènements de Nice"

Le maire de Lyon a déclaré son plein soutien au président Christian Estrosi face à l'attaque terroriste du 14 juillet qui a provoqué la mort de 84 personnes à Nice. Un bilan qui pourrait s'alourdir dans la journée. Selon le ministre de l'Intérieur, 18 personnes sont en état d'urgence à l'hôpital.

Comme dans de nombreuses villes de France, la foule s'est rassemblée hier soir à Nice pour observer le feu d'artifice de la fête nationale. À 23 heures, un camion blanc surgit sur la promenade des anglais, renversant tout sur son passage, sur une distance de deux kilomètres. À l'intérieur, le conducteur, abattu par les policiers, était lourdement armé. Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet, a déclaré suite à des rumeurs sur Twitter qu'aucune prise d'otage n'avait suivi l'attentat à Nice. Si l'organisation Etat Islamique n'a pas revendiqué l'attaque, le Monde.fr souligne que le mode opératoire de l'attaque correspond aux appels répétés du groupe, et notamment un message audio d'un porte parole du groupe datant de septembre 2014 : "Si vous ne pouvez pas trouver d’engin explosif ou de munition, alors isolez l’Américain infidèle, le Français infidèle, ou n’importe lequel de ses alliés. Ecrasez-lui la tête à coups de pierre, tuez-le avec un couteau, renversez-le avec votre voiture, jetez-le dans le vide, étouffez-le ou empoisonnez-le."

L'Etat d'urgence prolongé de trois mois

À 3h45 du matin, François Hollande a tenu une allocution, pour annoncer notamment le prolongement de l'état d'urgence de trois mois supplémentaires (-l'Etat d'urgence actuel arrivait à terme le 26 juillet prochain-). Il a également déclaré le renforcement de l'opération Sentinelle - la surveillance des lieux publics sensibles par l'armée - alors que cette dernière s'était allégée tout juste après la compétition de football de l'Euro, passant de 10 000 soldats mobilisés en France à 7000. Le président a également annoncé l'appel à la réserve opérationnelle. Une cellule de crise a été mise en place au ministère de l'Intérieur, un conseil restreint de sécurité et de défense se tient ce matin à 9 heures. Le président de la métropole de Lyon, Gérard Collomb, a annoncé sur son compte Twitter son soutien au président LR de la région PACA, Christian Estrosi, "dans ces circonstances tragiques".

à lire également
Empreintes papillaires, profil ADN, vidéo-surveillance, bornage téléphonique... les fonctionnaires du renseignement et d'enquête placé sous le commandement de la SDAT et de la section anti-terrorisme du parquet de Paris, mettent tous les moyens techniques en oeuvre pour retrouver le principal suspect après l'explosion d'un colis piégé, ce vendredi, à Lyon. 
1 commentaire
  1. Jean Jaurès - 15 juillet 2016

    Gérard Collomb et bien des hommes politiques, de Droite et de Gauche, ont mis en place une politique communautariste depuis des décennies. Et malgré les mises en garde lancées notamment par Manuel Valls, ils ont fait un autre choix, celui de couver l'oeuf du serpent...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut