Gérard Collomb Michel Delpuech rue de la République
© Tim Douet

Gérard Collomb et Michel Delpuech unis pour rassurer la population

Le sénateur-maire de Lyon et le préfet de région étaient ce vendredi en opération communication rue de la République, pour rassurer et expliquer le dispositif de sécurité mis en place dans la ville.

Le préfet de région Michel Delpuech et le maire de Lyon Gérard Collomb, rue de la République, le 27 novembre 2015 © Tim Douet

© Tim Douet
Michel Delpuech et Gérard Collomb, rue de la République, le 27/11/2015.

Après les attentats qui ont touché Paris le 13 novembre, Gérard Collomb et Michel Delpuech étaient ensemble ce vendredi rue de la République à Lyon pour rassurer les concitoyens. Entourés d'une dizaine de militaires et de policiers, ils ont déambulé de boutique en boutique pour écouter et rassurer les commerçants.

Une opération de communication qu'ils ont totalement assumée : "Il faut que les gens sachent que l'appareil d'Etat local est mobilisé au service de nos concitoyens. La sécurité est la première des libertés. On doit montrer notre engagement, qui est total. Il faut donner de la visibilité à nos actions", a déclaré le préfet du Rhône.

La rue de la République a été choisie comme un symbole de par son nom, mais aussi pour rassurer les commerçants et les usagers. "Nous sommes venus voir les commerçants qui ont aujourd'hui certaines difficultés. Au moment de la tragédie de Paris, il y a eu un week-end épouvantable pour les commerçants", a confié le maire de Lyon.

“Un niveau de sécurité jamais atteint”

militaires

©TimDouet
militaires

Pour rassurer, les pouvoirs publics ont mis en place un dispositif de sécurité exceptionnel dans le cadre de l'état d'urgence. 650 militaires sont mobilisés dans le cadre de l'opération Sentinelle dans la région. 130 patrouilles sont aussi présentes dans la ville en permanence (contre 80 en temps normal). "Un niveau jamais atteint", assure le préfet.

Ce dispositif durera "autant que nécessaire et encore plus à l'approche des fêtes de fin d'année où l'on restera dans ce dispositif particulier", a ajouté Michel Delpuech.

Vrai coup de com' et vraie volonté de rassurer face à la psychose, cette balade à quatre pieds a été menée comme un symbole. "À l'heure qu'il est, il n'y a pas de menace précise. Et la vigilance doit être partout, pour tous. Notre pays doit être capable de faire preuve de force, il le démontre. De résilience, il le démontre. D’efficacité, il le démontre", a conclu le préfet.

à lire également
David Kimelfeld engrange de nouveaux soutiens avec l’annonce, ce jeudi, d’un partenariat avec les élus du groupe Synergies. Le nouveau mode de scrutin affaiblit leurs poids politique mais permet au président de la métropole de s’appuyer sur des élus bien ancrés sur l’une des circonscriptions les plus indécises.
1 commentaire
  1. Robes Pierre - 27 novembre 2015

    Entourés d'une dizaine de militaires et policiers ?? A qui faut -il s'adresser pour avoir une escorte personnelle ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut