fusillade Ottawa
© GEOFF ROBINS / AFP

Fusillade au Canada : au moins deux morts

La capitale fédérale canadienne a subi hier, mercredi 22 octobre, une attaque qualifiée de “terroriste” par le Premier ministre. Le tireur et un soldat sont décédés.

La capitale canadienne est encore sous le choc ce jeudi matin, 24 heures après l'attaque d'un homme au Parlement et d'un autre au centre-ville. Mercredi 22 octobre, un militaire a été tué près d'un monument par un homme armé d'un fusil. Des tirs ont ensuite retenti dans l'enceinte du Parlement. Un soldat canadien, Nathan Cirillo, est mort suite aux échanges de coups de feu.

L'un des tireurs est décédé également. Il s'agirait de Michael Zehaf-Bibeau, un Canadien de 32 ans récemment converti à l'islam radical. Le Premier ministre canadien a qualifié son geste d'acte "terroriste". Récemment, la population canadienne avait été alertée contre la menace terroriste, après le ralliement du pays à la coalition internationale contre l'Etat islamique en Irak.

Après la fusillade d'hier, le président de la République française a réagi. François Hollande a exprimé "la totale solidarité [du pays] à l'égard du Canada et tirera toutes les conclusions de ce qui vient de se produire".

à lire également
Faire défiler vers le haut