rassemblement organisé par collectif "Jamais sans toit"
© Claire Chabal

Fin de la trêve hivernale : manifestation ce samedi à Lyon

La trêve hivernale prend fin le 31 mars, ce qui signifie la remise à la rue de centaines de personnes à Lyon. En réaction, plusieurs associations appellent à manifester ce samedi.

C’est une date redoutée chaque année par les plus précaires. Le 31 mars marque la fin de la trêve hivernale et un retour à la rue pour de nombreux sans-abri, migrants et demandeurs d’asile. C’est le début d’un bras de fer entre autorités et associations. "Cette année toutes les tentatives d’expulsions feront face à une opposition déterminée", prévient le collectif Amphi Z dans un communiqué. Avec une dizaine* d’autres organisations, il lance un appel à manifester ce samedi, à 10h30. Le cortège partira de la place Charles Hernu pour se diriger vers la Maison Mandela, rue Bourgchanin. La mobilisation se poursuivra par une journée festive (banquet, ateliers, concerts…) jusqu’à minuit.

Ce jeudi, une première mobilisation a eu lieu. Des bénévoles de Médecins du monde se sont allongés sur des couvertures de survie, place des Terreaux, pour dénoncer le déséquilibre entre "les belles paroles" de l’État et son "désengagement sur le terrain".

Des centaines de personnes renvoyées à la rue

Il n’existe pas de chiffre officiel sur le nombre de personnes qui risquent une expulsion dans la métropole, mais on peut l’estimer à plusieurs centaines. À Lyon, les bidonvilles et squats sont concernés, dont celui de l’Amphi Z qui abrite plus de 100 sans-papiers. À Saint-Priest, il a été demandé à l’Armée du salut de renvoyer à la rue les 150 personnes abritées dans une caserne militaire désaffectée. À cela viennent s’ajouter les plus de 120 élèves recensés par le collectif Jamais sans toit, accompagnés de leur famille. Abrités jusqu’ici dans les hébergements d’urgence mis à disposition par la préfecture, leur expulsion aura lieu courant avril. "Ils n’ont aucune information, ils savent qu’ils peuvent être jetés à tout moment. C’est une situation intenable", soupire Mathieu Ottogali, membre du collectif. En cas de remise à la rue de ces familles, il menace de recommencer les occupations d’écoles.

*Soutien à l’Amphi Z, la Maison Mandela, La trappe, Agir Migrant, Jamais sans Toit, Collectif ZAD Lyon, la Clique des Ami·e·s de Bure, des soutiens à la lutte de Roybon (anti CenterParcs), des soutiens à la lutte contre l’A45, des squats...

à lire également
Lugdunum Roller Contest 2013
Hormis la biennale de la danse qui s'est installée sur Lyon jusqu'à fin septembre, voici la liste des meilleurs événements pour ce week-end, que Lyon Capitale a concoctée rien que pour vous.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut