UandI étage© tim douet200
U and I : rue des 4 chapeaux lyon

Faut-il faire les soldes privés ?

Les soldes privés ont débuté mercredi dernier à Lyon, au Printemps, chez André, et dans de nombreux commerces. Vendredi aux Galeries Lafayette. Coup marketing ou véritable opportunité ? Le phénomène se généralise en tout cas cette année à Lyon. Analyse.

Mardi soir, il était assez troublant de se retrouver dans les grands magasins lyonnais. En repérage pour les soldes qui commencent mercredi prochain, à la recherche d'une paire de chaussures de taille 39 avant la cohue. L'effervescence régnait. Les vendeuses préparaient justement les soldes mais "privés" ceux-là. Ils se déroulaient à partir de ce mercredi au Printemps, chez André, etc. Toute la rue de la République bruissait de cette rumeur. "Vous avez la carte Printemps ?". "Heu, non … ". Dommage, sans ce précieux sésame, pas d'accès aux soldes privés. Même combat chez André, un peu plus loin, où les chaussures présentées sur des tas de cartons étaient affublées d'une pastille de couleur indéchiffrable sans le bon imprimé sur Facebook distinguant les "clientes privilégiées" des autres. " Vous n'avez qu'à remplir le formulaire sur Facebook, et vous reviendrez après". Mais bien sûr...

Qui n'a pas entendu parler de ce phénomène de "soldes privés" ne vit pas sur la planète lyonnaise. Alors que les soldes débutent officiellement le 11 janvier dans le Rhône, une semaine avant la date, certains magasins, de plus en plus nombreux, proposent déjà cette semaine à leurs clientes de profiter d'une période de pré-soldes avant tout le monde. C'est le cas aux Galeries Lafayette, qui invitent leurs clientes "adhérentes" à profiter de réductions à partir de ce vendredi 6 janvier. Mais le grand public n'y a pas accès. La carte coûte 12€ par an et offre d'autres avantages.

Selon Jean-Louis Campo-Spadéa, contacté à la direction départementale de protection des populations (ancienne DGCCRF) du Rhône, on ne peut pas en réalité parler de soldes privés. Il s'agit de "ventes privées non réglementées". Des ventes qui interviennent certes une semaine avant les soldes, mais qui ne font l'objet d'aucune publicité, ce qui les distingue nettement des premiers. Conformément à l'article 310-3 du Code de commerce, la publicité est en effet interdite pour les ventes privées qui visent uniquement à privilégier les bons clients. En effet, si les inspecteurs de la préfecture s'apercevaient que telle ou telle enseigne fait de la réclame pour une vente privée organisée juste avant les soldes, celle-ci pourrait être requalifiée en soldes et l'enseigne risquerait d'être poursuivie au pénal par l'Etat lui-même. De quoi refroidir les velléités. Voilà pourquoi seul le bouche à oreille est autorisé en matière de soldes privés, la majorité des clientes s'en trouvant de fait exclues.

Moins intéressants que les soldes

Mais que les Lyonnaises se rassurent, Lisa Bron, rédactrice en chef du magazine féminin Les 69èmes, spécialiste ès mode, assure que les ventes privées d'avant-soldes ne constituent pas réellement une bonne affaire. "Il s'agit surtout pour les boutiques haut de gamme de remercier leurs bonnes clientes en leur offrant, le temps d'un soir, les rayons de leurs magasins pour elles toutes seules et éventuellement une coupe de champagne avec certes un intéressement sur les prix, mais qui n'est pas spectaculaire en soi". Lisa conseille plutôt de se rendre la première semaine des soldes dans les grandes enseignes pour trouver sa taille au meilleur prix, ou la dernière semaine, dans les boutiques plus huppées, type BCBG Max Azria, Kenzo, Maje, The Kooples afin de tenter de réaliser le coup fumant de l'année à - 90 %. "Les marques les plus chères ont des collections qu'elles doivent écouler, elles font tout la dernière semaine pour se séparer de ces pièces."

Pour celles qui comme saint Thomas veulent néanmoins tester le concept de soldes privés par elles-mêmes et tiennent absolument à y être conviées, il leur suffit de demander aux vendeuses de les inscrire sur leurs listings durant l'année. La plupart du temps, une adresse mail ou un numéro de téléphone suffisent. Certaines enseignes sont cependant plus élitistes et sans "gros panier" annuel, pas de passe-droit.

Autre moyen de parvenir à faire des affaires avant les soldes, les blogs des modeuses lyonnaises comme Camille d'essayage proposent des jeux-concours pour bénéficier de réductions, voire de bons d'achat avant les soldes, le centre commercial La Part-Dieu également. Une boutique a même trouvé le moyen de créer le buzz en demandant à ses clients de se présenter en sous-vêtements le 11 janvier prochain à l'ouverture du magasin. Desigual, rue de la République, offrira ce jour-là à ses 100 premiers clients au moins deux pièces de sa collection automne-hiver, à condition que ceux-ci se présentent en tenues d'Eve ou d'Adam. En 2012, ce ne sont plus les prix qui comptent mais la publicité. Ne vous faites pas avoir !

à lire également
Hormis sur l'autoroute A6, sur lequel la préfecture a pris un arrêté de fermeture, aucun blocage n'est à noter dans le Rhône à la mi-journée selon les services de l'Etat. Des points de ralentissements existent en revanche, notamment sur la métropole.
3 commentaires
  1. pierrot01 - 6 janvier 2012

    Non

  2. conseilsdestars.com - 7 janvier 2012

    Les soldes privés ? toujours pareil, il faut étudier les prix sur Internet et en boutique. Ensuite comparer ! Après chacun estime sa ou ses 'bonnes affaires' en fonction du montant qu'il souhaite mettre pour un article. Perso j'ai mes marques, mes magasins et j'attends le vrai -50% et bien sur les ventes privées sur le Net.

  3. un bon bateau - 8 janvier 2012

    il n'y a pas de honte à faire les solde : 1) cela fait une sortie 2) cela permet de mettre en pratique ses cours de fançais sur la mode quand on était taxé de velleitaire à ne pas ouvrir sa boutique.On peut toucher les articles sans acheter tout le bac 3)c'est sympa de se payer une marque quand on ne peut pas en porter tous les jours

  4. un bon bateau - 17 janvier 2012

    Vu l'étendue de notre gamme textile cela fait au moins sun stage pratique sur les étoffes en deux temps et trois mouvements.Sauf que bien sûr ce n'est pas très intelligent de piquer les pulls avec des mini barettes multicolores quand on ne sait pas tricoter soi même les ajoux fantaisies sur les pulls unis ou en mieux les broder.Mais qui a appris la broderie en 6e pour ne même pas être petite main chez les couturiers??une foultitude pourtant

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut