Élections au Grand Lyon : Christophe Janvier dénonce une "entourloupe"

Christophe Janvier, secrétaire général de Synergies Citoyens était l'invité de l'Autre Direct pour critiquer le nouveau mode d'élection des conseillers métropolitains du Grand Lyon.

Christophe Janvier, le premier adjoint de Lissieu et membre de l'association Synérgies Citoyens a monté ce collectif pour contester le nouveau mode de scrutin à la métropole. Une association qui réunit les personnels politiques de Synergies Avenir, le groupe politique des élus de l'ouest et du nord lyonnais, et des citoyens.

"Concernant la métropole de Lyon, une entourloupe a été faite dans la loi MAPTAM (modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles) qui fait qu'aujourd'hui on ne pourra pas élire des représentants dont on sera sur qu'ils seront au conseil de la métropole", a lancé Christophe Janvier.

"Désormais, ils ont décrété qu'en fonction de la démographie, il y aura un certain nombre de représentants dans les 14 circonscriptions de la métropole. Par exemple, la circonscription M, qui regroupe 24 communes aura 14 sièges, et la circonscription G, qui représente une seule commune en aura 16", a-t-il poursuivi.

Il faut dire que le groupe Synergie Avenir est un peu le faiseur de rois à la métropole. Il y représente la moitié des maires (29 sur 59) et 10 % de la population métropolitaine. Par son nombre d'élus, il a permis à Gérard Collomb d'y être élu président. L’association Synergie Citoyen signerait-elle la fin de ce pacte entre les élus de l'ouest lyonnais et le maire de Lyon ?

"Nous sommes dans une démarche citoyenne et pas politique parce que je ne suis encarté part", a répondu le 1er adjoint de Lissieu qui a préféré laisser à Marc Grivel, le président de Synergie Citoyen, chef de file de Synergie Avenir et maire de Saint-Cyr-au-Mont’d’Or, le loisir de répondre à cette question.

à lire également
Circulation à Lyon la nuit © Tim Douet
Nouvel épisode de pic de pollution à Lyon avec la mise en place de la circulation différenciée. Néanmoins, comme pour la ZFE, les contrôles resteront réalisés par les policiers. Une autre solution existe, mais qui osera la porter ?
Faire défiler vers le haut