Une classe de collège
© Tim Douet

Éducation prioritaire : 30 collèges inscrits dans le Rhône

30 collèges du Rhône font partie des réseaux d’éducation prioritaire présentés ce mercredi par Najat Vallaud-Belkacem. Si 5 établissements qui n’étaient pas classés Zep intègrent le dispositif, 3 le quittent. À Lyon, 6 collèges seront estampillés REP ou REP+ dès la rentrée 2015.

Classe de collège © Tim Douet

© Tim Douet

La ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a présenté ce mercredi matin la carte des Réseaux d'éducation prioritaire (REP). Une carte qui remplace celle des ZEP. Dans le Rhône, 30 établissements sont inscrits dans le dispositif : 15 en Rep, pour les élèves rencontrant des difficultés, et 15 en REP+, sortes de super-Zep où les élèves concentrent les difficultés scolaires mais aussi sociales majeures (cf. liste des établissements, en fin d’article).

5 entrent, 3 sortent

Cinq collèges du département font leur entrée dans le dispositif (Honoré-de-Balzac à Vénissieux, Jean-Jaurès à Villeurbanne, Gabriel-Rosset dans le 7e arrondissement de Lyon, La Clavelière à Oullins et Marcel-Pagnol à Pierre-Bénite), quand trois autres le quittent (Evariste-Gallois et Les Servizières à Meyzieu et Gérard-Philippe à Saint-Priest).

En France, 1 082 collèges et les écoles de leur secteur intégreront ce dispositif dès la rentrée 2015. La refonte de l'éducation prioritaire avait été annoncée en janvier dernier par le ministre de l'Education de l'époque, Vincent Peillon. Il s'agissait de concentrer les moyens financiers sur des collèges et les écoles de leur réseau, plutôt que de les disperser sur un secteur.

Cour de collège © Tim Douet

© Tim Douet

Des primes multipliées

Concrètement, qu'est-ce qui changera ? Dans les collèges, le dispositif prévoit un suivi continu pour les élèves de 6e jusqu'à la fin des cours et l'extension d'un dispositif de soutien numérique en français, en maths et en anglais. Les écoles du réseau seront prioritaires pour la politique “plus de maîtres que de classes” et pour l'accueil des enfants de moins de 3 ans.

Pour les équipes enseignantes, des temps de travail spécifiques seront aménagés, avec un plan de formation et d'accompagnement à l'éducation prioritaire. Les professeurs du primaire et du secondaire se verront également gratifier dans les REP+ d'une prime doublée par rapport à celle perçue dans les actuelles Zep, et multipliée par 1,5 dans les REP.

Les établissements REP et REP+
REP
Bron : Théodore-Monod et Joliot-Curie / Décines : Georges-Brassens / Givors : Lucie-Aubrac / Lyon 7e : Gabriel-Rosset / Lyon 8e : Victor-Grignard et Jean-Mermoz / Lyon 9e : Jean-de-Verrazane / Oullins : La Clavelière / Saint-Priest : Colette / Villefranche-sur-Saône : Faubert / Villeurbanne : Jean-Jaurès et Les Iris / Vénissieux : Louis-Aragon et Honoré-de-Balzac.
REP+
Lyon 8e : Henri-Longchambon / Lyon 9e : Victor-Schoelcher / Pierre-Bénite : Marcel-Pagnol / Rillieux-la-Pape : Maria-Casarès et Paul-Emile-Victor / Saint-Fons : Alain / Vaulx-en-Velin : Henri-Barbusse, Pierre-Valdo, Jacques-Duclos et Aimé-Césaire / Vénisieux : Jules-Michelet, Elsa-Triolet et Paul-Eluard / Villefranche-sur-Saône : Jean-Moulin / Villeurbanne : Lamartine.
à lire également
Dessin rubrique Education Lyon Capitale 794 © Isacile
Malgré la mise en place du système d’évaluation des compétences, les notes font toujours partie du paysage scolaire français. En période de conseils de classe, elles alimentent les conversations familiales et deviennent vite sujet de crispation, voire source de conflit. Comment réagir aux “mauvaises” notes et surtout comment aider son enfant ?
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut