Internat Favre Manifestation
©J.Bernard

Du bruit pour l'internat Favre

Ce vendredi 19 décembre matin, les éducateurs de l'internat Favre ont manifesté sous les fenêtres de la mairie centrale durant le conseil municipal. A l'aide de divers instruments de musique ils ont tenté d'interrompre la réunion et d'interpeller le maire Gérard Collomb.

Ce matin sur les grilles de la mairie

©J.Bernard

Pendant qu'une partie des manifestants a tenté de barrer l'accès au camion acheminant la nourriture pour la fin du conseil : "À midi Collomb mangera des noix", une cinquantaine d'autres étaient massés rue Joseph-Serlin, entonnant des slogans comme "l'internat a sa place dans la métropole".

Katie Phillipe

©J.Bernard

Cette structure, ouverte il y a 100 ans, accueille et accompagne 70 enfants en difficulté. La ville de Lyon soutient en majorité le coût de fonctionnent de cette structure. Pour Katie Phillipe, éducatrice, la fermeture de l'institution est "une catastrophe pour certains jeunes qui n'ont pas encore de solution de relogement". À l'heure de la création de la Métropole, qui absorbe les compétences sociales, Katie Philippe dénonce une prise de décision "oligarchique" de la part du maire.

En soutien à l'internat, 23 cantines lyonnaises ont décidé ce vendredi de suivre l'appel à la grève lancé pour l'ensemble du personnel de la Direction de l'Education.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut