Djihadisme, OL et Pokemon : l'essentiel de l'actu à Lyon ce week-end

Vous avez profité de ce week-end d'été pour couper de l'actualité et avez peur d'être largué lundi à la machine à café... Pas de souci, Lyon Capitale revient pour vous sur les informations les plus importantes de ces deux derniers jours à Lyon.

Le djihadiste se félicitant du massacre de Nice est originaire de la Loire

Un des deux bourreaux de l'organisation État islamique mis en scène dans une vidéo diffusée la semaine dernière a grandi dans à Roanne, avant de se radicaliser. Les images de propagande le présentent en train de se féliciter du massacre de Nice et de promettre de nouvelles attaques en France. La vidéo se termine par la décapitation de deux prisonniers.

La fièvre Pokemon Go s'empare de Lyon

Très attendu, le jeu pour téléphone mobile Pokémon Go est officiellement sorti dimanche. Comme depuis quelques jours déjà, alors que des versions non officielles étaient disponibles, de très nombreuses personnes sont sorties dans les rues de Lyon pour chasser les petites créatures. Au parc de la Tête d'Or notamment l'affluence d'apprentis dresseurs était impressionnante.

L'OL s'impose à Lisbonne grâce à Lacazette... et aux poteaux

A deux semaines de la reprise de la compétition et après avoir vu son précédent match amical annulé suite aux événements politique en Turquie, l'Olympique lyonnais a disputé son avant-dernière rencontre de pré-saison. Les Gones se sont imposés 1-0 grâce à un but d'Alexandre Lacazette (51e), et à leurs poteau qui les ont sauvé par deux fois.

à lire également
Grand stade Parc OL
De nouvelles mesures ont été annoncées ces derniers jours pour tenter d'enrayer l'épidémie de coronavirus dans la région. La jauge maximale autorisée pour les grands rassemblements a été abaissée à 1 000 personnes à Lyon, contre 5 000 précédemment. Le club rhodanien trouve cela "injuste".
Faire défiler vers le haut