Hôpital Édouard Herriot Pavillon H © Tim Douet

Détecter le cancer en une prise de sang ? Une étude lancée à Lyon

Une protéine présente dans le sang permettrait de détecter un cancer. Les Hospices Civils de Lyon lancent une large étude sur la question. 

Serait-il possible de détecter un cancer grâce à une simple prise de sang ? Selon une étude menée par des chercheurs Montpelliérains, la progastrine, une protéine, serait présente à des taux beaucoup plus élevés dans le sang des personnes malades par rapport à des sujets sains.

Pour les Hospices Civils de Lyon, ces résultats encourageants "doivent être confirmés pour définir avec exactitude la place de la progastrine dans la prise en charge des patients, avant que le test ne puisse être utilisé en routine".

Pas de rendez-vous supplémentaire pour les patients

Ainsi, l’Institut de Cancérologie des Hospices Civils de Lyon, en collaboration avec la société ECS Progastrin, lance une grande étude intitulée ONCOPRO. Son but est d'évaluer l'utilité d'un nouveau test sanguin pour le diagnostic du cancer, le suivi et l'efficacité des traitements.

D'ici 2021, 410 patients atteints de 16 cancers différents participeront à cette étude. Les Dr Benoit You, oncologue et coordonnateur de l'étude précise : "Il n’y a aucun risque pour le patient, car on ne modifie d’aucune façon sa prise en charge. Il n’y a pas de rendez-vous supplémentaire non plus puisque la prise de sang est effectuée au moment des visites déjà programmées à l’hôpital". Si les résultats sont conclus, il pourrait s'agir de l'une des avancées majeures dans le dépistage.

"Les cancers sont encore fréquemment diagnostiqués à un stade tardif ne permettant plus la guérison. Un test sanguin qui permettrait de dépister la présence ou non d’une tumeur chez les personnes à risque" rappellent les HCL.

à lire également

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut