cartables école primaire maternelle
© Steven Belfils

Des maternelles de la région lyonnaise au coeur d’une étude sur l’enseignement Montessori dans l’école publique

Plusieurs enseignants d’une école maternelle publique de la région lyonnaise ont participé à une étude visant à comparer la méthode Montessori à un enseignement plus conventionnel.

Depuis plusieurs années maintenant la pédagogie Montessori, qui repose sur l'éducation sensorielle et kinesthésique de l’enfant, connaît un engouement important dans de nombreuses écoles françaises. Cependant, on mesure encore difficilement l’efficacité de cet enseignement à la maternelle et encore plus lorsqu’il est dispensé à des enfants choisis de manière aléatoire. 

Un article publié sur le site du CNRS rapporte que forts de ce constat des enseignants d’une école maternelle publique de la région lyonnaise, située en réseau d’éducation prioritaire renforcé, ont décidé d’adapter la méthode Montessori dans la moitié des classes de leur établissement, afin d’en mesurer les effets. Les élèves de maternelle ont donc été répartis de manière aléatoire dans une classe Montessori ou une classe dite "conventionnelle". À partir de ce moment, ils ont été suivis pendant trois ans, de la petite à la grande section, par des scientifiques qui ont pu comparer leurs progrès. Sur la même période, les chercheurs ont également suivis des enfants scolarisés dans une école maternelle Montessori privée, installée dans un quartier plus favorisé de Lyon.

L’enseignement Montessori favoriserait la lecture

L’étude, parue à l’origine dans la revue Child Development, explique que les enfants ont été testés sur différentes tâches ayant pour but d’évaluer le langage, les fonctions exécutives, les mathématiques ou encore les aptitudes sociales. Les résultats ont permis de mettre en évidence le fait que les enfants de l’école publique ayant reçu un enseignement Montessori obtenaient de meilleurs résultats en lecture que ceux des classes traditionnelles. Leur niveau de lecture s’est même avéré être similaire à celui des enfants de l'école maternelle Montessori privée.

Ce qui fait dire aux chercheurs que « le curriculum Montessori a permis d’atténuer l’effet de ces inégalités sur les débuts de l’apprentissage de la lecture  ».

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut