Des faucons lyonnais contraints au déménagement

Ils habitaient sur le toit de la tour UAP mais celle-ci va être détruite. Des associations leur ont installé un nid confortable sur un autre site de la Part-Dieu.

L'histoire est presque banale : celle d'habitants expulsés du fait de la destruction prochaine de leur habitat. Sauf qu'ici, les occupants ne sont pas comme les autres : ce sont des faucons pèlerins. Un couple de ces oiseaux prédateurs niche au sommet de la tour UAP désaffectée, dans un nid qui était auparavant habité par des corbeaux. La ligue de protection des oiseaux (LPO) ne les a identifiés qu'en novembre après que des habitants du quartier l'ont avertie de leur présence.

Ils chassent à 300 km/h !

Problème : en avril prochain, les travaux de destruction de la tour UAP vont commencer. Du coup, le 8 février, la LPO et le centre ornithologique de Rhône-Alpes (CORA) ont fait installer, à plus de 80 mètres de haut, un nichoir sur la façade de la tour EDF, situé rue des cuirassiers. Le nid est composé d'une plate-forme métallique sur laquelle du gravier a été installé.

"Il y a plusieurs dizaines de couples de faucons pèlerins dans d'autres grandes villes en France. Cependant, il y a très rarement plus d'un duo par ville, explique Cyril Frey, chargé d'étude au sein du CORA. Ce n'est pas le cas des faucons crécerelles qui sont plusieurs nombreux dans une même ville, car ils sont plus petits et ils chassent les rongeurs. Les faucons pèlerins chassent toute sorte d'oiseaux à plus de 300 km/h ». D'ailleurs, de nombreux cadavres d'oiseaux ont été retrouvés au sommet de la tour UAP.

Ils préfèrent le Crayon

Les faucons pèlerins aiment nicher au sommet des falaises, et ils voient les immeubles comme des immenses falaises artificielles. Ils peuvent s'élancer dans le vide en un rien de temps afin d'attraper leurs proies, corbeaux, pigeons ou merles.

Initialement, la LPO a pensé à la tour du Crédit lyonnais où le couple a été vu. Le projet n'a pas été complètement abandonné mais il faut compter avec la réticence des propriétaires qui invoquent des contraintes techniques pour le nettoyage de la tour. Mais au fond, comme l'explique Cyril Frey, il est tout à fait possible que les faucons trouvent refuge au sommet d'un autre immeuble et délaissent leur nid artificiel. Cette espèce sauvage n'aime généralement pas que l'on décide pour elle...

à lire également
Conférence CO2 Jean-Baptiste Fressoz
Pour redonner un caractère politique à la courbe exponentielle des émissions de carbone, l'historien des sciences et chercheur au CNRS, Jean-Baptiste Fressoz, animait une conférence au Musée des Confluences ce vendredi.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut