Departs et retours de vacances, ça coince en vallée du Rhône

Plus de 550 kilomètres de bouchons à la mi-journée et un temps de parcours doublé entre Lyon et Orange, il ne fait pas bon être au volant ce samedi.

Les prémices du fameux "week-end de chassé-croisé" entre juilletistes et aoûtiens dans une semaine... Si les expressions sont les mêmes chaque été, les difficultés aussi. Le week-end était classé orange au niveau national par Bison-Futé, et rouge ce samedi. Et les automobilistes étaient bel et bien au rendez-vous dès les premières heures du jour.

Les premières difficultés se sont formées dès 9 heures dans la vallée du Rhône, où l'autoroute A7 s'est peu à peu engorgée, dans la Drôme et l'Isère d'abord. Une partie des automobilistes se sont rabattus sur le réseau secondaire, la nationale 7 se trouvant à son tour encombrée.

Des bouchons jusqu'en Espagne

Peu après midi, on comptait 559 kilomètres de bouchons cumulés sur tout le pays. En vallée du Rhône où la situation est la pire, il faut compter 4 heures pour faire la liaison entre Lyon et Orange (A7), soit plus du double des 1h40 habituelles. Et ça coince jusqu'en Espagne. Plus au sud, sur l'A9, comptez par exemple 3h15 au lieu de 1h45 entre Orange et Narbonne.

Comme pour Paris ou Marseille, il est fortement conseillé d'éviter de traverser Lyon tout au long de la journée. D'autant que la circulation sur l'agglomération lyonnaise n'est pas aidée par la fermeture du boulevard périphérique nord.

Faire défiler vers le haut