Décès de Lise London, veuve d'Artur London, héros de L'Aveu

L'ancienne résistante communiste Lise London, veuve d'Artur London, dont le procès stalinien en Tchécoslovaquie a été rendu célèbre par le film L'Aveu de Costa-Gavras, s’est éteinte samedi à Paris à l'âge de 96 ans. Elle sera enterrée demain, jeudi 5 avril, à 10h30 au cimetière parisien d’Ivry.

Née Elisabeth Ricol en 1916 à Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire, de parents espagnols, Lise London s'engage très jeune dans l'action communiste, d'abord à Vénissieux, où elle étudie la sténodactylographie. Secrétaire aux usines Berliet à Vénissieux, puis au comité lyonnais du Parti communiste français, elle noue une profonde amitié avec Jeannette Wermeersch, la future compagne de Maurice Thorez.

Dans l’entretien qui figure sur le double DVD Résistances, réalisé par le collectif alternatives : images !,(voir la vidéo) elle affirme notamment : "On ne naît pas résistant, on devient résistant. Quand on vous demande d'exécuter des ordres avec lesquels vous n'êtes pas d'accord, vous devez savoir dire 'non' et maintenir votre 'non', sans faiblir. Il n'y a pas de héros nés, ce sont les circonstances qui font les héros".

Dans ces temps un peu troublés et alors que la campagne pour l’élection présidentielle s’apparente de plus en plus à la commedia dell’arte, il nous a semblé utile de mettre en ligne cette courte vidéo.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut