Dans l'Ain, un ULM et son pilote s’écrasent en bout de piste

Un ULM s’est écrasé à Bellegarde dimanche matin vers 10h30, blessant légèrement son pilote. A priori, la verrière de l’appareil était mal fermée.

C’est une information qui rythme, malheureusement, le quotidien estival des urgences. Dimanche matin à Bellegarde, un planeur Ultra Legé Motorisé (ULM) s’est crashé aux alentours de 10h30. Aux commandes du petit aéronef, un homme d’une soixantaine d’années "dont le profil est pour l’heure inconnu" selon le Progrès. D’après les témoignages recueillis par les gendarmes sur place, les faits seraient survenus quelques instants après le démarrage de l’ULM. L’accident aurait eu lieu au bout de la piste de décollage où le pilote aurait percuté un arbre. Les secours sont arrivés très rapidement sur les lieux pour s’occuper de lui. Plus de peur que de mal puisqu’il n’était que légèrement blessé. Le sexagénaire a été emmené à l’hôpital d’Annecy à la mi-journée, rapporte le Progrès. Aujourd’hui, le dossier a été confié à la brigade de gendarmerie des transports aériens de Saint-Exupéry pour déterminer les causes de l’accident. Les premières observations suggèrent que la verrière du pilote était mal fermée et l’aurait gêné au décollage.

à lire également
Bébé Maternité
Dans une note d'étape, le Remera (Registre des malformations en Rhône-Alpes) qui a été à l'origine de l'alerte sur les malformations congénitales dans l'Ain, s'en prend  à l’agence nationale de santé publique, sous tutelle du ministère chargé de la Santé.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut