Accident d'hélicoptères
Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Crash d'hélicoptères militaires dans le Var : 3 victimes de la région

Parmi les cinq militaires décédés dans l'accident de deux hélicoptères de l'armée, lors d'un exercice dans le département du Var ce vendredi, trois sont originaires de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

L'armée de terre a perdu cinq hommes ce vendredi matin peu avant 9 heures. Deux hélicoptères se sont crashés près du lac de Carcès, dans l'arrière pays varois. Les deux engins de l'école d'aviation militaire de Cannet-des-Maures sont entrés en collision, indique la gendarmerie de Brignoles. "L'hypothèse la plus probable", commentait le procureur République de Marseille, Xavier Tarabeux, dès l'ouverture de l'enquête, dans la foulée du drame.

"Un hélicoptère est complètement disloqué. Le deuxième a brûlé", a précisé le préfet du Var, Jean-Luc Videlaine, à France Bleu, indiquant que des moniteurs et des stagiaires se trouvaient dans les appareils. Les militaires étaient "régulièrement suivis sur le plan médical" et "très expérimentés", a ajouté Xavier Tarabeux. "Tous sont morts", selon la gendarmerie de Brignoles.

Parmi les victimes trois sont originaires de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le Colonel Stéphane Chaon, âgé de 44 ans et père d'une petite fille était né à Grenoble. Lieutenant Sébastien Grève, qui laisse quatre enfants derrière lui était né à Valence. Quant au capitaine Quentin Gibert, il était originaire de Roanne.

Emmanuel Macron, Edouard Philippe et Florence Parly ont témoigné leur soutien aux proches des victimes. "J'ai une pensée particulière pour les familles, pour les proches des disparus qui vivent une terrible épreuve", a déclaré la ministre des Armées.

 

 

 

à lire également
Pompiers
Dimanche matin, un homme de 20 ans perdait la vie après être tombé de la fenêtre de son appartement. Un de ses collègues, présent lors du drame, était interrogé ce lundi par la police.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut