Couvre-feu rue de la République à Lyon / (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

Coronavirus : une "adaptation du confinement" plutôt qu'un "déconfinement" le 1er décembre

Le virus circule un peu moins ces derniers jours en France. Mais les hôpitaux restent particulièrement sous tension, notamment dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le porte-parole du gouvernement l'a clamé ce mercredi, la France est encore "loin du déconfinement".

Le Président de la République, Emmanuel Macron, va prendre la parole en milieu de semaine prochaine. Pour exposer aux Français sa stratégie de sortie progressive du confinement. "Il faudra, selon toute vraisemblance, en passer par un nouveau couvre-feu", précise RTL.

Mais après le 1er décembre, ce ne sera pas un déconfinement. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, évoque plutôt ce mercredi une "adaptation du confinement" au 1er décembre.

"Nous ne sommes pas du tout au déconfinement"

"Nous ne sommes pas du tout au déconfinement, on en est même loin. On parle d’une adaptation éventuelle du confinement à partir du 1er décembre si la situation sanitaire nous le permet", a ajouté Gabriel Attal, rappelant la "tension extrême dans les hôpitaux".

Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, 7 000 personnes sont hospitalisées des suites du covid-19 dans la région ce mercredi... contre 3 000 au pic de la 1ère vague.

Lire aussi : Coronavirus : à Lyon, on a testé le test antigénique avec le résultat en 20 minutes, comment ça marche ?

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut