Le Centre de vaccination du Palais des Sports de Gerland (Photo by JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Coronavirus : le point lundi à Lyon, ce qui est rassurant, ce qui est encore inquiétant

Quelle est l'évolution de l'épidémie ce lundi à Lyon ? Le nombre de cas positifs de covid-19 est en nette baisse dans le Rhône depuis quelques jours mais dans les hôpitaux de la région, la situation reste très tendue.

Lyon a passé le pic. Enfin, de meilleures nouvelles. Le nombre de cas positifs a fortement baissé dans la région ces derniers jours. Le taux d'incidence est un indicateur clé. Il permet de mesurer la circulation du virus à l'instant t sur un territoire. Il détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours sur un territoire de 100 000 habitants.

Dans le Rhône, ce taux d'incidence est d'après les dernières données de 278.

Il était :

  • de 493 le 12 novembre
  • de 916 le 5 novembre.

La baisse est nette et sensible. Idem dans la région, avec un taux d'incidence moyen de 316, contre près de 900 au plus fort des contaminations. Dans la Loire aussi, la baisse est nette. 352 actuellement contre... 1200 début novembre. Mais la région Auvergne-Rhône-Alpes reste la région de France où le virus circule le plus.

Source : Santé Publique France

Qui dit baisse du taux d'incidence dit forcément baisse du nombre de cas positifs donc, quelques jours plus tard, baisse du nombre d'hospitalisés.

Dans les hôpitaux de la région, pour l'instant, cette baisse ne s'est fait que légèrement ressentir. La baisse devrait être plus nette à partir de cette semaine, 10 jours après la baisse des contaminations.

Dans la région, environ 6400 patients sont hospitalisés des suites du covid-19 ce lundi matin (contre 7100 au pic de la 2e vague). Ce sont des chiffres qui restent très importants... 3055 patients étaient hospitalisés en même temps au pic de la 1ère vague dans la région.

En réanimation, aussi, on peut observer une légère baisse. Le risque de saturation des hôpitaux de la région est maintenant écarté. Mais on reste dans une situation très tendue avec près de 800 patients en réanimation des suites du covid-19 ce lundi matin... alors qu'il y a 559 lits de réanimation pour toutes les pathologies en temps normal dans la région. La saturation a été évitée grâce à la multiplication par 2 des lits de réanimation dans la région, par la déprogrammation de toutes les opérations non urgentes et aussi grâce au transfert de nombreux patients de Lyon, de Saint-Etienne vers d'autres régions moins touchées.

En résumé, la situation s'améliore, il y a beaucoup moins de contaminations à Lyon mais la tension hospitalière reste très forte dans la région... Très très forte même.

Lire aussi : Coronavirus à Lyon : un déconfinement en trois étapes à partir du 1er décembre

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut