Coronavirus : le cri d'alarme des médecins, "on ne veut pas voir des images de sélection de patients"

La situation est très préoccupante en France, et notamment dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. De nombreux médecins plaident pour le reconfinement, alors qu'Emmanuel Macron va prendre la parole ce mercredi soir à 20h.

"Le couvre-feu n'a pas donné tous les résultats que l'on pouvait attendre, il faut en tirer très vite les conclusions et prendre des mesures radicales", explique ce mercredi sur France Inter le président de la Fédération hospitalière de France (FHF), Frédéric Valletoux.

Il appelle à un "reconfinement total". "On ne veut pas voir des images de sélection de patients qu'on ne peut pas prendre parce qu'on n'a plus la capacité de le faire", a-t-il insisté.

A Lyon, où la situation est alarmante (lire ici), de nombreux médécins plaident aussi pour un reconfinement au plus vite.

"On ne veut pas voir des images de sélection de patients"

Philippe Juvin, chef des urgences de l'hôpital parisien Georges-Pompidou, estime lui aussi ce mercredi qu'un reconfinement est inévitable. Cette décision, "il faut la prendre, c'est certain, estime-t-il sur RTL. "On est sur une courbe (de contaminations) assez rapidement ascendante et c'est pour ça il faut prendre des mesures maintenant parce qu'on risque de les prendre trop tard si on attendait par exemple huit jours", a-t-il poursuivi, pointant "un taux de remplissage important des services de réanimation, avec un risque, s'il n'y avait pas de mesures fortes, de  submersion du système de santé".

Ce confinement devrait être moins strict qu'au printemps. "Il faut que l'économie mais aussi la société continuent à fonctionner. Il y a une balance à trouver, il faut mettre la jauge au bon niveau, c'est une balance entre un coût et un bénéfice", poursuit Juvin. Ainsi, les écoles et les collèges devraient rester ouverts.

Réponse, ce mercredi soir à 20h, lors du discours d'Emmanuel Macron. Lyon Capitale vous proposera de le suivre en direct.

Lire aussi : Coronavirus à Lyon : la France proche du reconfinement

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut