Pôle Emploi à la Part-Dieu © ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Coronavirus et Pôle emploi : il faudra s'actualiser, même en fin de droit

Dans le contexte du confinement à cause du coronavirus COVID-19, Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes vient de publier les modalités d'actualisation et de déclaration durant cette période. L’ensemble des demandeurs d’emploi, y compris ceux arrivant en fin de droit après le 1er mars, devront s'actualiser pour percevoir leur allocation.

Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes a clarifié les modalités d'actualisation et de déclaration durant la période de confinement pour cause de coronavirus COVID-19. Tous les demandeurs d’emploi, y compris ceux arrivant en fin de droit après le 1er mars, devront s'actualiser pour percevoir leur allocation.

Ils devront le faire : "à compter du samedi 28 mars et ce jusqu’au mercredi 15 avril minuit. Le fait de s’actualiser et de déclarer être toujours à la recherche d’un emploi pendant cette période de confinement est nécessaire pour pouvoir rester inscrit et continuer à bénéficier des services de Pôle emploi. L’actualisation permet aux personnes indemnisées de continuer à percevoir leur allocation". Cette actualisation peut être réalisée en ligne sur pole-emploi.fr, via l’application mobile "Mon espace" ou par téléphone au 3949.

Pôle emploi précise : "Pour les demandeurs d’emploi arrivant en fin de droit après le 1er mars, le Gouvernement ayant décidé de la prolongation des droits à l’allocation d’aide de retour à l’emploi (ARE) et à l’allocation de solidarité spécifique (ASS) pendant la période de confinement, le versement de ces allocations sera prolongé jusqu’à la fin de cette période. L’allongement se fera de manière automatique de la part de Pôle emploi, sous réserve bien sûr de l’actualisation des demandeurs d’emploi concernés, et sera effectif pour les paiements intervenant à compter de début avril".

à lire également
L’entrée de l’hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon © Tim Douet
L'agence régionale de santé vient de publier son bilan des personnes hospitalisées à cause du coronavirus COVID-19 à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes. Si ces chiffres n'indiquent qu'une tendance de l'épidémie, il montre une évolution qui reste stable. 

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut