Service de réanimation de l’hôpital de la Croix-Rousse des Hospices Civils de Lyon (Lyon 4e). @Lionel De Souza _ avril 2020

Coronavirus : des indicateurs en hausse, tout ce qu'il faut savoir sur l'épidémie à Lyon ce lundi

Lyon est passé en alerte maximale samedi. Et les indicateurs de suivi de l'épidémie se dégradent dans la Métropole de Lyon, le Rhône et la région. Le point ce lundi.

Lyon est passé en alerte maximale ce samedi. Quelles nouvelles mesures ? Les bars ont fermé dès vendredi soir pour une durée de 15 jours, au minimum, mais ils ne sont pas les seuls.

Certains établissements recevant du public (ERP) sont également fermés depuis samedi, à savoir :

  • Les casinos et les salles de jeux.
  • Les salles d'exposition à vocation commerciale, c'est-à-dire les foires, les salons...
  • Les salles des fêtes et salles polyvalentes.
  • Les chapiteaux, tentes et structures itinérantes.

Les centres commerciaux et grands magasins, eux, peuvent rester ouverts en appliquant une jauge de 4m² par client (hors zones techniques et personnel des magasins). Les restaurants restent également ouverts, avec un nouveau protocole sanitaire renforcé.

Que disent les chiffres ?

Il y a de plus en plus de testés positifs dans la région.

  • 11 293 cas positifs ont été diagnostiqués sur 107 015 tests dans la région entre le 28 septembre et le 4 octobre (soit un taux de positivité de 10,6 %).
  • 9 788 cas positifs sur 109 648 tests dans la région entre le 21 et le 27 septembre
  • 8 934 cas positifs entre le 14 et le 20 septembre
  • 7 367 la semaine précédente
  • 5 581 celle encore avant.

Une augmentation constante. Plus de cas positifs donc forcément plus de personnes hospitalisées dans les prochaines semaines. C'est inéluctable.

Les indicateurs à Lyon ? Tous en hausse

Le passage en "alerte maximale" a été décidé selon trois critères, trois indicateurs :

  • le taux d'incidence. Qu'es-ce que c'est ? Il détermine le nombre de cas positifs lors des 7 derniers jours pour 100 000 habitants. C'est un bon reflet de la circulation du virus à l'instant t sur un territoire.
  • le taux d'incidence chez les personnages âgées.
  • le taux de patients "covid-19" en réanimation dans les hôpitaux de la région.

Dans la Métropole de Lyon, le taux d'incidence a nettement augmenté en fin de semaine dernière, s'établissant à environ 290. Au-delà des 250 du seuil d'alerte.Il est de 190  chez les plus de 65 ans dans la Métropole de Lyon. La-aussi, c'est très élevé.

Dans les hôpitaux de la région, ça se dégrade aussi

Le taux de patients covid en réanimation dans la région est l'un des indicateurs clés. Or, il était vendredi de 31 % (seuil d'alerte à 30 %). D'où le passage de Lyon en alerte maximale. Ce taux a encore augmenté ce week-end.

Ce lundi, la hausse est nette. La région approche désormais les 200 patients suivis pour covid-19 en réanimation. C'est 25 % de patients de plus en une semaine. La hausse n'était pas aussi nette courant septembre. Il y avait 159 patients en "réa" dans la région le lundi 5 octobre matin, il y en a 198 le lundi 12 octobre (lire notre point complet dans les hôpitaux ici).

Idem dans le Rhône, où la hausse est plus importante ces derniers jours avec 74 patients en "réa" il y a une semaine, 89 ce lundi matin.

"On peut s'attendre à un nombre important d'hospitalisations dans les 10-15 prochains jours dans la région", prévient le directeur de l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes.

Un possible reconfinement ? "Rien ne doit être exclu"

De possibles annonces, encore plus restrictives, sont-elles possibles ces prochaines semaines ? De possibles reconfinements locaux ? "Rien ne doit être exclu quand on voit la situation dans nos hôpitaux", a prévenu le 1er Ministre, Jean Castex, ce lundi sur France Info. "Si dans cette période de quinze jours nous voyons que les indicateurs sanitaires se dégradent beaucoup, que les lits de réanimation se remplissent plus encore que prévu, nous pourrions prendre des mesures supplémentaires".

Un conseil de défense est prévu mercredi pour examiner les dernier chiffres et "pour voir s'il y a lieu d'aller plus loin", dixit Castex.

Emmanuel Macron doit s'exprimer ce mercredi soir à 20h.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut