Grenoble © Jean-Pierre Clatot / AFP

Coronavirus : des cercueils bientôt conservés à la patinoire de Grenoble ?

La patinoire de Grenoble pourrait faire office de lieu d'accueil de cercueils face à la vague de décès qu'entraîne l'épidémie de Covid-19.

L'hypothèse fait froid dans le dos mais elle est bien plausible. Face au grand nombre de décès liés au coronavirus qui touche l'Isère et plus particulièrement Grenoble, les Pompes Funèbres Intercommunales (PFI) ne seraient pas loin d'être saturées, nous rapporte Le Dauphiné Libéré ce vendredi.

Débordées suite aux ravages causés par la crise sanitaire, les PFI pourraient prochainement ne plus être en capacité d'accueillir les corps des défunts du centre funéraire.

Une hypothèse confirmée par la préfecture de l'Isère

Face à cette problématique, la préfecture de l’Isère envisagerait donc de réquisitionner plusieurs endroits de l’agglomération grenobloise, dont la patinoire Pôle Sud de Grenoble, pour accueillir des cercueils en respectant la dignité et le respect des personnes décédées, en assurant la conservation des corps avant leur inhumation ou leur crémation, précise le quotidien.

« Nous travaillons avec tous les acteurs concernés pour pouvoir anticiper toutes les situations, explique Denis Bruel, directeur de cabinet du préfet. Si la crise sanitaire devait s’intensifier et provoquer une augmentation massive du nombre de décès à laquelle les pompes funèbres générales ou les pompes funèbres intercommunales (PFI) ne pourraient pas faire face, nous pourrions effectivement envisager ce type de réquisition. Mais ce n’est encore qu’une hypothèse à laquelle nous espérons ne pas avoir recours. »

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut