Test du Covid-19 dans un drive à Villefranche-sur-Saône © PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Coronavirus à Lyon : l'immunité moins forte chez les asymptomatiques

Les anticorps du Covid-19 dureraient moins longtemps chez les personnes asymptomatiques et les personnes âgées selon une étude anglaise  de l’Imperial College London et Ipsos Mori.

Selon une étude britannique de l’Imperial College London et d’Ipsos Mori réalisée sur 350 000 personnes choisies au hasard en Angleterre, les malades du Covid-19 asymptomatiques perdraient plus rapidement leur immunité rapporte l'AFP ce mardi.

“La proportion de personnes testées positives pour les anticorps du Covid-19 a diminué de 26,5 %, passant de 6 % à 4,4 % de la population testée, explique ce qui suggère une réduction des anticorps dans les semaines ou les mois suivants l’infection. Les résultats suggèrent aussi que les personnes qui n’ont pas montré de symptômes liés au Covid-19 sont susceptibles de perdre plus rapidement leurs anticorps détectables que celles qui ont présenté des symptômes”, indique l’étude. En effet, la proportion d’anticorps chez les personnes testées positives au Covid-19 a diminué de 22,3 % au durant trois mois. Chez les personnes asymptomatiques, la diminution a atteint 64 %.

Par ailleurs, si toutes les tranches d’âge connaissent cette baisse des anticorps, les personnes âgées sembleraient perdre leur immunité plus rapidement que les personnes jeunes. La population de personnes de plus de 75 ans disposant d’anticorps a diminué de 39 % contre -14,9 % pour les 18-24 ans. “On ne sait pas encore si les anticorps confèrent un niveau d’immunité efficace ou, si une telle immunité existe, combien de temps elle dure”, a toutefois précisé l’Imperial College London et Ipsos Mori.

1 commentaire
  1. ines perret - mar 27 Oct 20 à 15 h 35

    Message pour celui qui n'a aucun symptôme : t'auras rien... mais plus souvent !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut