Bruno Bernard, dans son bureau à la Métropole de Lyon © Antoine Merlet

Coronavirus à Lyon : Bruno Bernard propose 15 "mesures d'urgence économique et sociale"

Bruno Bernard, président de la métropole de Lyon, a annoncé les mesures économiques et sociales qui seront votées le 16 novembre prochain pour faire face à la crise du coronavirus.

Le président de la métropole de Lyon, Bruno Bernard, détaille ce jeudi 12 novembre les "mesures d'urgence économique et sociale" qui seront soumises au vote le 16 novembre prochain pour soutenir les plus impactés par cette deuxième vague de coronavirus.

Pour les plus précaires

"Le nombre de bénéficiaires du RSA a augmenté de 9,5 %, depuis le début de l’année, sur le territoire, et ne cesse d’augmenter", constate l'élu. En réponse à ces chiffres, le président de la métropole envisage de soutenir le secteur de l'insertion avec une exonération de charges de 50 % pour les chantiers et ateliers d'insertion. Autre proposition : un RSA à taux plein en novembre et décembre.

Les associations qui viennent en aide aux plus précaires, elles, auraient droit à "une subvention exceptionnelle de fonctionnement" de 260 000 euros. Le Mas et Alynea, en particulier, auraient droit à une aide d'un million d'euros, et la Fondation ARHM à 60 0000 euros.

Un soutien aux commerces de proximité

"Nos commerces de proximité seront soutenus", assure Bruno Bernard, via un versement de plus de 50 000 euros à l'association "Entreprises et numérique" ainsi que 50 000 euros aux structures de management de centre-ville. "En juillet dernier, nous avons acte du dégrèvement partiel de la Cotisation Foncière des Entreprises pour les secteurs du tourisme, de l’hôtellerie, du sport, de la culture et de l’événementiel, à hauteur d’une aide fiscale de la métropole de 9,2 millions d'euros, rappelle le président de la métropole. Nous apporterons notre soutien aux structures relais afin qu’elles puissent mettre en place un accompagnement individuel sur-mesure, sur les 6 prochains mois, auprès des artisans, commerçants, TPE, PME... du Grand Lyon."

300 000 euros pour la culture

Particulièrement touché par la crise sanitaire, le secteur de la culture pourrait se voir attribuer 300 000 euros de subventions de fonctionnement. "En lien étroit avec les acteurs du monde de la culture, les communes et nos partenaires du Grand Lyon, nous nous engagerons de façon plus volontariste en faveur du développement de l’éducation artistique et culturelle sur notre territoire, précise Bruno Bernard. Nous généraliserons les actions culturelles et artistiques auprès de tous les publics et relancerons la commande publique sur le parcours artistique éducatif et culturel dans le Grand Lyon. Cela permettra notamment de générer davantage d’heures d’interventions artistiques."

La solidarité citoyenne contre le virus

Le président de la métropole mise sur la solidarité citoyenne pour affronter cette crise sanitaire, via notamment la plateforme 'Tous unis tous solidaires" qui permet à chacun de se proposer pour venir en aide bénévolement aux associations. Pour lutter contre la fracture numérique, particulièrement saillante pendant le confinement et le recours croissant au distanciel, Emmaüs Connect sera dotée de 10 000 euros pour apporter une aide informatique aux plus précaires.

 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut