Conflit social : la grève des éboueurs se poursuit à Lyon et Villeurbanne

Comme nous l'annoncions ce vendredi matin, les éboueurs de la Métropole de Lyon ont repris le travail, mettant fin à une grève de 17 jours. En revanche, le mouvement de grève se poursuit à Lyon et Villeurbanne, où la collecte des déchets est assurée par une entreprise privée, Pizzorno.

Vendredi matin, réunis en assemblée générale dans les dépôts de Gerland et Villeurbanne, les agents de la Métropole de Lyon chargés de la collecte des déchets ont voté la fin de la grève. Un mouvement débuté le 19 mars. Ils ont accepté un accord négocié avec la Métropole de Lyon avec plusieurs propositions dont une revalorisation salariale et la non-mise en place de tournée avec un seul agent à l'arrière. Le ramassage a repris vendredi dans les communes de la Métropole, hors Lyon et Villeurbanne, et le retour à la normale est prévu pour mardi et mercredi.

La situation est différente à Lyon et Villeurbanne où la collecte des déchets est gérée par une entreprise privée, Pizzorno. Des salariés de l’entreprise ont entamé un mouvement le 2 avril. Les grévistes réclament 300 euros net de plus par mois et souhaitent un alignement de leurs salaires et de leurs conditions de travail sur leurs homologues de la Métropole. Une délégation a été reçue vendredi soir par la Métropole.

Lire aussi : Grève des éboueurs : "Il faudra plusieurs jours pour revenir à la normale"

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut