métroD
DR

Climatisation, automatisation : comment va évoluer le métro de Lyon ?

Ce lundi matin, le Sytral a fait le point sur l'avenir du métro lyonnais. Si aucune nouveauté n'a été annoncée, le calendrier des évolutions est désormais bien plus clair. D'ici 2023 Lyonnais pourront profiter de rames climatisées sur certaines lignes, de la 4G, ainsi que des métros qui circuleront jusqu'à 2 heures du matin le week-end.

Comment va évoluer le métro lyonnais ? Le réseau qui fête en partie ses quarante ans cette année va bénéficier de grandes avancées d'ici 2023. Le Sytral vient de faire le point sur le calendrier des évolutions pour un budget total de 430 millions d'euros.

Dès à présent, et faute de climatisation, les lignes A et B seront progressivement dotées de fenêtres ouvrantes pour "faire diminuer la température ressentie à l'intérieur". Les rénovations des 5 rames de la ligne C débuteront pour prolonger leur vie jusqu'en 2028.

Fin 2019, les usagers pourront profiter des réseaux 3G / 4G dans le métro. Les vendredis et samedis, l'ensemble des lignes circuleront jusqu'à 2 heures du matin. Des nouvelles rames climatisées et permettant la libre circulation entre les voitures seront testées sur les lignes A et B. Des écrans seront déployés dans les rames du réseau et diffuseront la chaîne i-TCL avec de "l'information en temps réel".

À partir de 2020, ces rames de nouvelles générations remplaceront progressivement les anciennes sur une ligne B automatisée. Le déploiement de 18 nouvelles rames fin 2020 entraînera une augmentation de l'offre de 30 %. En parallèle, les anciennes rames de la B seront déployées sur la ligne A pour augmenter sa capacité jusqu'à 12 %. La D sera elle aussi consolidée, avec une fréquence à 1 minute 30 en heure de pointe.

En 2021, quatre nouvelles rames renforceront la ligne B, avec la possibilité d'avoir des "trains longs" composés de 2 rames, soit un total de 650 passagers, contre 325 pour une rame simple.

L'année 2023 sera marquée par la mise en service de l'extension de la ligne B jusqu'aux Hopitaux-Sud Saint-Genis-Laval, ainsi que l'arrivée de 8 rames supplémentaires. La ligne D bénéficiera à son tour des rames climatisées et améliorées, ainsi que des trains longs de 72 mètres composés de 4 voitures. Ainsi d'ici 2023, la ligne A verra sa capacité augmentée de 12 %, la ligne B, de 50 %, et la ligne D de 28 % (par rapport à 2014).

À la lumière de ces nouveautés, on ne pourra que regretter que la ligne A soit celle qui évoluera le moins malgré ses quarante ans au compteur. Point de climatisation en dehors des tests de rames, il faudra se contenter des fenêtres qui s'ouvrent jusqu'en 2030.

à lire également
4 commentaires
  1. Bernard Girard - 12 juin 2018

    Bonjour

    Je pense qu'en deuxième paragraphe
    "Fin 2019, .... Des nouvelles rames climatisées et permettant la libre circulation entre les voitures seront testées sur les lignes A et B. "

    vous avez fait une petite erreur ?
    les nouvelles rames climatisées avec libre circulation entre voitures seront testées sur les lignes B et D
    (mais pas sur la ligne A, et peut être bien après 2019 sur la D)

    Crdt

    1. Florent Deligia - 12 juin 2018

      Merci pour votre message. Cette information nous avait également surpris, et nous avons interrogé le Sytral hier sur ce point. Selon eux, ces nouvelles rames climatisées seront bien testées sur la ligne A. Il s'agira simplement d'essais. C'est pour cela qu'à la fin du papier nous précisons que jusqu'en 2030, sur la ligne A : "Point de climatisation en dehors des tests de rames". Je viens d'ajouter la vidéo publiée par le Sytral hier qui mentionne ce test des nouvelles rames sur A et B.

  2. Bernard Girard - 12 juin 2018

    Merci de votre réponse. A vrai dire, j'ai plutôt "buté" sur la possibilité d'intercirculation entre les voitures (que sur la clim') ; Ce sont seulement les nouvelles rames "MPL16" qui sont conçues avec un passage entre 2 voitures.
    Mais étant automatiques elles n'iront pas rouler sur la ligne A, qui n'est pas équipée pour les recevoir.

    Par contre cela n'empêche pas de faire des essais de clim' sur les rames actuelles du métro A (et sur cette ligne A).

    La vidéo du Sytral que vous évoquez comporte aussi semble t-il une erreur : Elle montre (à 2mn 23s) un train de 4 voitures toutes reliées par des passages. Or ce n'est que par DEUX que les voitures auront une intercirculation.

    1. Florent Deligia - 12 juin 2018

      Pour aller plus loin, les MPL16 circuleront avec un conducteur sur la ligne A entre Charpennes et la Soie pour aller et revenir aux ateliers de la Poudrette.

      Pour le dernier point, je vais me renseigner, mais de mémoire les MPL16 fonctionnent par deux, ce qui effectivement indiquerait une erreur dans la vidéo du Sytral.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut