Capture d’écran 2012-04-04 à 11.45.28

Braquage cours Vitton : l'incroyable course-poursuite des policiers

Les forces de l'ordre, à renfort de vidéos et d'un hélicoptère, ont traqué les braqueurs d'une bijouterie jusqu'au sud de l'agglomération. Deux des quatre malfaiteurs ont été arrêtés. Récit.

Ce mardi, un braquage spectaculaire s'est produit dans une bijouterie située cours Vitton (Lyon 6e). Vers 12h30, quatre individus ont pénétré dans l'établissement, faisant main basse sur les présentoirs et sur le coffre-fort. Le préjudice est important. Ils repartent à bord d'une Audi A3, portant un gyrofare. Ils croisent alors un équipage de la Brigade anti-criminalité (BAC) qui les course jusqu'à Villeurbanne puis jusqu'au campus de la Doua. Alors que les forces de l'ordre gagnent du terrain sur les malfaiteurs, ceux-ci ralentissent et braquent leurs armes sur les policiers, notamment un fusil qui dépassait de la portière. Les agents de la BAC cessent alors, jugeant la situation trop dangereuse.

La course-poursuite ne cesse pas. Les CRS suivent le trajet des malfaiteurs sur la Rocade Est, grâce aux vidéos. L'hélicoptère de la gendarmerie prend le relais de la BAC. D'autres équipages convergent. A Ternay, au sud de l'agglomération, les forces de l'ordre pensent pourtant avoir perdu la trace des braqueurs. Ils retrouvent vers 15h l'Audi abandonnée, contenant une part du butin. A Communay, peu après, ils arrêtent l'un des individus qui se cachait sous une bâche, dans une propriété privée. Les enquêteurs saisissent alors un sac contenant plusieurs armes. Un autre homme sera interpellé à proximité de la gare de Solaize. La police judiciaire s'est depuis saisie de l'enquête.

à lire également
Chrystelle Desmurger travaillant sur l’une de ses créations pour sa marque, The Black Alchemy © Sacha Stork (montage LC)
Depuis presque dix ans, Chrystelle Desmurger et Sacha Stork écrivent à quatre mains l’histoire de The Black Alchemy. Formée à l’école Émile-Cohl, la jeune femme s’est tournée vers la joaillerie et crée ses propres bijoux. Inspirés par la nature, ils naissent, tout en finesse, dans le Vieux-Lyon et s’exportent jusqu’au bout du monde.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut