faits divers, secours, pompiers, fuites de gaz, cours vitton
© Tim Douet

Bouteilles de gaz à la Part-Dieu : le suspect entendait des voix

L'homme de 38 ans, qui a incendié son véhicule samedi à Lyon sous le centre commercial Part-Dieu, n'aurait pas agi pour un motif religieux, mais parce qu'il aurait “entendu des voix l'incitant à commettre un crime”.

L'enquête se poursuit dans l'affaire de l'homme de 38 ans interpellé samedi pour avoir projeté de faire exploser des bouteilles de gaz dans une voiture sous le centre commercial Part-Dieu. Selon le parquet, “l'homme de 38 ans indique avoir agi par désespoir tout en expliquant avoir entendu des voix l'incitant à commettre un crime”. Le suspect n'est pas connu des services spécialisés pour radicalisation, est sans emploi et sans domicile fixe, et “n'invoque aucun motif religieux ou politique à l'appui de son geste”, expliquent les services du procureur de la République.

Samedi matin, il a mis le feu à sa voiture, qu'il avait garée dans le parking Cuirassiers, au sous-sol du centre commercial de la Part-Dieu. Avant de commettre cet acte, il aurait contacté les forces de l'ordre pour annoncer “qu'il avait l'intention de commettre un attentat”. De sa voiture en flamme, les pompiers ont sorti trois bouteilles de gaz avant qu'elles ne s'embrasent. Heureusement, ces dernières étaient vides et les pompiers ont rapidement pu maîtriser l'incendie, qui n'a pas fait de blessé et ne s'est pas propagé. Selon le Progrès, l'homme de 38 ans aurait fait un passage en psychiatrie en 2016.

à lire également
Chaque année, l’usage du vélo progresse entre 10 et 15% sans discontinuer depuis 10 ans à Lyon. Et le phénomène ne s’estompe pas. Au contraire. Cela sera un véritable enjeu des campagnes électorales de 2020 à Lyon et dans la Métropole. La principale association de promotion de l’usage du vélo à Lyon livre à Lyon Capitale ses revendications pour 2020.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut