Maison de retraite
© Tim Douet

Blacé : la résidence des Platanes restera un EHPAD

La semaine dernière, dans la commune de Blacé, au nord de Villefranche-sur-Saône, l’avenir d’une résidence pour seniors autonomes animait les habitants. La résidence avait été identifiée par le département comme un lieu pouvant accueillir des mineurs isolés étrangers. Le bâtiment restera finalement une résidence pour personnes âgées.

La résidence des Platanes, bâtiment initialement voué à devenir un centre pour personnes âgées, devrait ouvrir ses portes d’ici quelques mois. Propriété de l’EPHAD Courajod, qui devait y assurer un travail en intérim, la résidence avait déjà été repérée par plusieurs personnes âgées qui avaient prévu d’y vivre en semi-autonomie. Seulement, le bâtiment a été identifié par le département comme un lieu pouvant accueillir des mineurs isolés étrangers. Après un conseil d’administration qui s’est tenu la semaine dernière, le lieu restera une résidence pour seniors.

Le Front National s’opposait au projet

Dans un communiqué intitulé "A Blacé, la prise en charge de nos aînés est sacrifiée au profit de l’immigration sauvage", Christophe Boudot, président du groupe FN et conseiller municipal de la ville de Lyon réagissait en affirmant que les mineurs isolés étrangers "au nombre d’une soixantaine, seront donc gracieusement accueillis, aux frais du contribuable, sans concertation avec la mairie de Blacé et ses habitants, et sans même que des solutions de remplacement aient été proposées aux retraités lésés." En parallèle, le département, lui, souhaitait apporter des précisions, préférant rappeler qu’aucune décision officielle n’avait été prise : "il est utile de rappeler que l’ouverture de la résidence sénioriale Les Platanes était de toute façon suspendue. […] Sa création n’avait jamais été validée par les organismes de tutelle : l’Agence Régionale de Santé et le Département. Le département et l’ARS avaient en début d’année fait injonction de séparer la résidence les Platanes de l’EHPAD COURAJOD et n’avaient pas manqué d’alerter sur cette situation. Son modèle économique déficitaire pourrait avoir des répercussions financières graves sur le fonctionnement de l’EHPAD."

La mairie pose son veto

Contactée à plusieurs reprises, la mairie de Blacé n’a pas souhaité s’exprimer sur le devenir de la résidence, de la même manière que l’EHPAD Courajod. Pendant le conseil d’administration qui s’est tenu mercredi 21 mars, la mairie aurait pourtant mis son véto quant à l’accueil de mineurs isolés étrangers. "Actuellement, la réflexion continue pour déterminer des lieux où on pourrait accueillir des mineurs", explique le département. La préfecture réagit également en confirmant "qu’il n’est pas question de réquisition, qui implique un passage en force symboliquement fort. Pour l’instant, nous préférons le dialogue, pour que les acteurs soient d’accord, et que les personnes accueillies le soient correctement."

à lire également
gollnisch
Dans l’affaire des emplois fictifs au RN, Bruno Gollnisch a été mis en examen ce vendredi pour l’emploi fictif d’assistants parlementaires européens.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut