BioMérieux "boosté" par de nouvelles ambitions

Les résultats sont très attendus des analystes financiers. L'entreprise familiale va t-elle confirmer son démarrage en fanfare de l'année 2007 ? BioMérieux a déjà annoncé avoir dépassé, pour la première fois l'an dernier, la barre du milliard d'euros de chiffre d'affaires, avec une progression de 5,9 % par rapport à 2005. L'annonce des nouvelles ambitions pour la société a aussi séduit les investisseurs boursiers en quête de nouveaux gages de dynamisme. Symbole du patronat lyonnais des années 80 et de la réussite d'une saga famiale, les Mérieux donnaient l'impression d'être un peu trop confortablement assis sur leurs acquis. Une nouvelle stratégie est en marche, portée par Stéphane Bancel qui a pris les rênes de l'entreprise après le décès brutal de Christophe Mérieux. A nouvelle direction, nouveau ton, Stéphane Bancel entend élargir la zone d'influence du groupe. Centrée auparavant sur les applications pour les laboratoires (réactifs, logiciels...), BioMérieux se veut désormais aussi orientée sur les pathologies et les besoins des médecins. La société va se concentrer sur les maladies infectieuses. Elle renforce notamment son engagement contre les infections nosocomiales.

Le Sepsis, la bête noir des soins intensifs

Elle cible également le Sepsis qui représente la première cause de décès dans les services hospitaliers de soins intensifs. Le Sepsis est la réaction de l'organisme a une infection, sa complication la plus redoutée est le choc septique. Le problème c'est que l'agent infectieux n'est identifié que dans 50 à 70 % des cas. Pour mieux combattre cette bête noire des services de réanimation, BioMérieux a initié une nouvelle collaboration avec l'américain Cepheid afin de développer et commercialiser des tests de détection du Sepsis. Autre ambition et non des moindres BioMérieux souhaite aussi développer des tests ciblant les cancers du sein, du colon, de la prostate et les maladies cardio-vasculaires. Ainsi, le cancer du sang pourrait être détecté grâce à une simple prise de sang, une révolution dans le domaine médical. Par cette nouvelle stratégie d'innovation, BioMérieux s'ouvre de belle perspectives de croissance sur le marché du diagnostic.

à lire également
Pascal Le Merrer, fondateur des Journées de l’économie de Lyon © Antoine Merlet
Entretien avec Pascal Le Merrer, professeur d’économie à l’ENS, qui a fondé, à Lyon, en 2008 les Journées de l’économie, dont la 12e édition s’ouvre le 5 novembre sur le thème “Environnement, numérique, société… la décennie de tous les dangers”. Dix ans durant lesquels les économistes vont devoir “trouver un consensus” pour éviter un retour des populismes.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut