©Les Dieux de l’Aviron

Aviron : dieux et déesses de Lyon Caluire se mettent à nu

Rameurs et rameuses de l’Aviron Club de Lyon Caluire n’ont pas froid aux yeux. Pour la septième année, une quinzaine d’entre eux posent nus dans un calendrier à leur effigie.

Les cadeaux de Noël bouclés, il faut désormais penser à se mettre à l’heure de la nouvelle année. Pourquoi ne pas opter pour un nouveau calendrier 2019 ? Et pourquoi ne pas opter pour celui des Dieux de l’aviron ? Tels leurs homologues rugbymans qui prennent la pose en costume d’Adam face à l’objectif, les rameurs de l’Aviron Club de Lyon Caluire se prêtent au jeu des photos de nu artistique depuis maintenant sept ans. En 2018, ils ont été rejoints par les rameuses du club, qui voulaient elles aussi poser pour la bonne cause. Devenu l’image de marque du club, voire de l’aviron français, le calendrier attire depuis quelques éditions des "mannequins" des clubs alentour. Si vous souhaitez vous le procurer, dépêchez-vous, les réserves sont bientôt épuisées.

©Les Dieux de l'Aviron

Cette année, les photos sont signées Gaëtan Tollet et Mimygraphy. Le calendrier alterne photos couleur et d’autres en noir et blanc, une première. Chaque cliché représente une iconographie célèbre : peinture, film, album, etc. La référence sera donnée chaque mois sur les comptes Facebook et Instagram des Dieux de l’Aviron.

Les ventes des calendriers (au prix de 15 euros, voir le site dédié) permettent à l’association sportive d’investir dans de nouveaux bateaux pour les catégories de jeunes. Cette saison, le club poursuit son partenariat de visibilité avec l’association GLRF (Gay + Lesbian Rowing Federation), une communauté mondiale d'aviron oeuvrant pour faire reculer l'homophobie dans le sport. Fondé en 1879, l’Aviron Club de Lyon Caluire est le plus ancien du secteur… et pourrait prétendre au titre du plus innovant !

à lire également
Lassausaie
Le guide Rouge retire la deuxième étoile du chef cuisinier Guy Lassausaie, à Chasselay, près de Lyon, selon les informations de confrères du Point.fr qui, semble-t-il, ont eu le guide entre les mains avant tout le monde.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut