Auvergne-Rhône-Alpes : 1848 lits d'hôpitaux vont être supprimés

Dans un plan d'économie de 3 milliards d'euros, le gouvernement va fermer 15 960 lits en France, dont 1484 en Rhône-Alpes et 364 en Auvergne.

Le gouvernement prépare un plan d'économies drastique pour les hôpitaux français. En tout 3 milliards d'euros sur trois ans vont être économisés. Pour réduire les dépenses, 15 960 lits vont être supprimés dont 1484 en Rhône-Alpes et 364 en Auvergne révèle Le Figaro. L'objectif est d'économiser 570 millions d'euros. Des fermetures de lits qui visent in fine à réduire le personnel hospitalier qui représente 65 % des dépenses de fonctionnement des hôpitaux français.

Les 32 CHU de France ont cumulé un déficit de 200 millions d'euros en 2014 et une dette de plus de 11 milliards. Parmi les 3 milliards d'économies, 1,2 milliard devrait être économisés sur les achats, 910 millions du la masse salariale, 350 millions sur la prescription des médicaments, 330 millions sur les cliniques privées et 170 millions sur les établissements à but non lucratif.

Aujourd'hui, la durée moyenne d'un séjour à l’hôpital et de 9,2 jours en France contre 8 jours pour les pays de l'OCDE, 7,3 jours pour le Royaume-Uni et 4,5 jours pour le Danemark.

2 commentaires
  1. spacelex - 30 mars 2016

    La faute à Laurent WAUQUIEZ ? Ah non ! juste grâce au bonimenteur Sapin et à Martine Aubry. C'est comme dans l'éducation nationale, au seul service du corps enseignant; élèves, et pire : les parents n'étant que des empêcheurs de tourner à gauche. Le passage aux 35h plombe, de façon abyssale, les finances des établissements hospitaliers publics et les patients devront attendre chez eux puis y retourner assez rapidement pour chaque intervention. Les cliniques privées représentent 25 % des moyens et 34% des soins. Rendement 1.36. Les hôpitaux publiques représentent 75 % des moyens et 66% des soins. Rendement 0.88. En dessous de 1 un rendement est négatif !! La gauche SAPIN HOLLANDE c'est : devenez tous médiocres car les bons élèves vont encore payer pour les copains syndiqués.

  2. Robes Pierre - 31 mars 2016

    il suffit de fréquenter régulièrement Cardio Louis Pradel,je pense que pour tous les autres c'est identique, pour s’apercevoir du nombre en expansion de patients pris en charge par la CMU, de la noria de taxis qui transportent des personnes pourtant bien valides. Comparez publique et privé une belle conn....ie chacun sait que les soins qui rapportent vont au privé, le matériel de pointe est dans le public, c'est sans compter les patrons qui profitent du public pour leurs activités .

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut