Attentats de Paris : Salah Abdeslam inculpé pour meutres terroristes

Salah Abdeslam est sorti ce samedi matin de l'hôpital Saint-Pierre de Bruxelles où il avait été admis vendredi soir après avoir été blessé lors de son arrestation. Témoin clé dans l'enquête sur les attentats de Paris souvent présenté comme "l'homme le plus recherché d'Europe", il a été présenté à un juge fédéral belge à la mi-journée pour "meurtres terroristes et participation aux activités d'un groupe terroriste".

"L'homme le plus recherché d'Europe" a été capturé. Salah Abdeslam, recherché pour son rôle supposé central dans l'organisation des attentats de Paris le 13 novembre dernier, a été arrêté ce vendredi après-midi par les forces de police belges dans son quartier natal de Molenbeek, à Bruxelles. Plus tôt dans la semaine, les enquêteurs avaient découvert ses empreintes digitales sur une tasse retrouvée dans une maison ciblée par une opération de police et située à Forest, dans la région de Bruxelles. La fusillade qui y avait éclaté avait provoqué la mort de Mohamed Belkaid, connu sous le nom d'emprunt de Samir Bouzid pour son rôle de pilotage supposé des attentats de Paris depuis Bruxelles. Ce dernier pourrait s'être sacrifié pour couvrir la fuite d'Abdeslam.

Quelques heures plus tard, un informateur, ami d'enfance de Salah Abdeslam, aurait contacté la police pour signaler que ce dernier cherchait une nouvelle planque et lui avait demandé de l'aide à ce sujet. De fil en aiguille, d'écoutes en localisations plutôt, la police parvient a localiser le fugitif, dans le quartier de Molenbeek. L'assaut est donné vendredi alors que, hasard du calendrier, François Hollande se trouve à Bruxelles. Salah Abdeslam est interpellé. La confirmation formelle de son identité prend quelques minutes. Blessé au genou il est finalement transporté à l'hôpital.

Une étape importante" pour François Hollande

Rentré à Paris, le président français a tenu un conseil de défense ce samedi matin à l'Élysée. Vendredi soir en direct de Bruxelles il a eu une pensée pour les familles des victimes. Il a tenu à "féliciter le premier ministre et le gouvernement belge" ainsi que "l'intervention des forces spéciales et le travail des services de renseignement". François Hollande a également rappellé la présence de policier français lors de l'opération menée à Forest. Il a encore souligné la coopération franco-belge mais aussi européenne dans la traque de Salah Abdeslam.

S'il s'en est félicité, la capture de Salah Abdeslam ne marque pas pour François Hollande la fin des investigations sur l'organisation des attentats. Au contraire, les éléments que détient ce témoin-clé seront centraux pour la suite de la lutte. Nous avons aussi conscience que, si cette arrestation est une étape importante, elle n'est pas non plus la conclusion définitive car il y a déjà eu des arrestations et il devra il y en avoir d'autres car nous savons que le réseau était très large en Belgique en France mes aussi edans d'autres pays européens", a déclaré François Hollande vendredi depuis Bruxelles. Le président recevra lundi les familles des victimùes des attentats. "Elles ont demandé à être reçues et l’arrestation de Salah Abdeslam rendait d’autant plus opportune cette rencontre", a précisé l'entourage du chef de l'État.

Inculpé pour meurtres terrorsites

Placé en garde à vue après son arrestation, Salah Abdeslam a été présenté à un juge fédéral ce samedi midi après sa sortie de l'hôpital. Ce dernier l'a inculpé pour "meurtres terroristes et participation aux activités d'un groupe terroriste" et placé en détention provisoire à la prison de haute sécurité de Bruges François Hollande a annoncé qu'il demanderait l'extradition vers la France de Salah Abdeslam. Son avocat a d'ores et déjà répondu qu'il s'y opposerait. Mais le terroriste présumé étant sous le coup d'un mandat d'arrêt européen, la procédure devrait s'en trouvée facilitée pour l'État français.

Outre les informations sur les attentats et leur organisations, les enquêteurs belges et français vont tenter de glaner des éléments sur la cavale d'Abdeslam. Activement recherché sur tout le Vieux-Continent pendant quatre mois, le fugitif a forcément reçu de l'aide logistique et financière.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut