(Photo by PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Attaque à Villeurbanne : un témoin raconte les scènes d’horreur

Un homme de 33 ans muni d’un couteau de cuisine et d’une broche à barbecue a agressé des passants, samedi après-midi à Villeurbanne dans le Rhône, à la gare routière de Laurent-Bonnevay. Un jeune homme de 19 ans est malheureusement décédé. Un témoin raconte.

Un jeune homme de 19 ans est malheureusement décédé. Il attendait son bus quand il a été sauvagement agressé par un homme de 33 ans. Ce dernier, muni d’un couteau de cuisine et d’une broche à barbecue a agressé des passants, samedi après-midi à Villeurbanne dans le Rhône, à la gare routière de Laurent-Bonnevay. Trois autres personnes sont en urgence absolue. Cinq autres blessés sont en urgence relative.

"Il s'est passé qu'un monsieur qui était à l'arrêt du (bus) 57 s'est mis à mettre des coups de couteau dans tous les sens. Il a réussi à ouvrir le ventre d'une personne. Il a mis un coup de couteau dans la tête à un homme, il lui a ouvert l'oreille", raconte un témoin de l’agression, dans des propos relayés par l’AFP.

"Il s'est mis à mettre des coups de couteau dans tous les sens"

Le témoin, une femme, poursuit : "une dame était en train de mourir à l'arrêt du bus et personne n'est venu l'aider donc du coup je me suis jetée sur elle pour la protéger, pour éviter qu'il lui remette un coup de couteau. Ils ont fermé les portes du bus. Je criais pour qu'ils ouvrent les portes. Ils ont ouvert les portes et j'ai réussi à la monter dedans et après le bus est parti. On a vu ensuite un monsieur par terre. Il se vidait de son sang. Il y avait du sang partout".

Lire aussi : Attaque mortelle à Villeurbanne : tout ce que l'on sait ce dimanche

à lire également
La mairie de Villeurbanne © Tim Douet
L’hégémonie socialiste sur Villeurbanne est attaquée de toutes parts. La majorité sortante se disloque. Le maire, Jean-Paul Bret, ne se représente pas et le choix de son successeur a poussé des élus vers La République en Marche. Mais, dans une ville où le béton a coulé à flots sur le mandat qui s’achève, ce sont surtout les écologistes qui pourraient profiter d’une fin de règne compliquée.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut