Après le boitier anti-jeunes, les jets d'eau

Une mesure qui n'est pas au goût de tout le monde.

Les berges du Rhône, il est midi. Pas de traces de noctambules, ni de cadavres de canettes de bières oubliées. Avec l'arrivée des beaux jours, les fêtards viennent s'installer sur les Berges une fois la nuit tombée pour profiter de la soirée. Le maire PS du 3ème arrondissement, Thierry Philip, avait promis des nuits d'été tranquilles aux habitants. Chose promise, chose due, puisque qu'il envisage d'arroser les fêtards, passée une certaine heure de la nuit, au moyen de jets d'eau. Après la boite à ultrason qui a créé la polémique en France il y a de cela un an - ces boitiers libèrent des ultrasons que seuls les jeunes entendent et qui leur font passer leur chemin - ce sont les jets d'eau qui doivent faire leurs preuves à Lyon. Interrogée sur les Berges, Fatima, 22 ans reste mitigée sur la question : " J'habite le quartier, et il est vrai que l'on entend du bruit le soir tard. C'est difficile d'être tranquille. Je ne sais pas si de l'eau va les faire fuir, mais il est clair qu'il faut prendre des mesures ".

Arnaud Benhamou, adjoint à la ville et délégué à la fonction de Maire de nuit, envisage tout de même une intervention des forces de l'ordre en plus des jets d'eau. Au départ, l'idée de Thierry Philip était d'installer un circuit d'eau dans les gradins. Trop cher. Alors deux solutions se sont imposées : lancer l'eau du haut des berges ou depuis le bas, proche de la promenade. Sandra 28 ans, trouve que c'est une mesure " un peu bête. Si on les chasse d'un endroit, ils iront ailleurs. C'est juste déplacer le problème en quelque sorte, sans vraiment le régler ". D'autres voient la chose d'une manière plutôt positive. C'est le cas d'Alexis, 19 ans. " Avec la chaleur de cet été, et les jeunes un peu éméchés, les jets d'eau vont amuser et attirer plus qu'autre chose " Faire fuir ou attirer les noctambules ? Tout cela reste encore en eaux troubles. Alexis ne peut s'empêcher de conclure " La solution ? Qu'on nous laisse faire la fête tranquille ".
Fanny Paul

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut