Vénissieux
©Tim Douet

À Vaulx-en-Velin et Vénissieux, on mise sur la société civile

Vingt-cinq ans après les émeutes, les banlieues, villes symboles du malaise lyonnais, tentent de réinventer leur image, de changer de visage au sein d’une métropole riche. La bataille, portée par les acteurs de terrain, commence à porter ses fruits.

"Le futur des banlieues passera par le privé", Abdel Belmokadem en est persuadé. Cet ancien boxeur professionnel, qui a été le premier médiateur de France entre les jeunes et les forces de l'ordre au lendemain des émeutes de Vaulx-en-Velin, en 1990, a créé Nes & Cité, un cabinet de formation en médiation et gestion des conflits et des violences urbaines, reconnu pour son travail dans les zones urbaines sensibles. Dans la foulée, il a lancé l'opération Jobs & Cité, un camion transformé en forum de recrutement qui sillonne les banlieues. Depuis, 7 500 jeunes ont trouvé un travail. Lauréat du prix Entrepreneur de l'année au concours Ernst&Young, Abdel Belmokadem a été distingué de la Légion d'honneur pour son action contre le chômage dans les banlieues.

“La banlieue, c’est l’avenir de la France”

Les banlieues, Lyon Capitale leur consacre un dossier complet dans son numéro d'avril (actuellement en kiosques et sur la boutique en ligne). Parce que, à Lyon Capitale, nous sommes persuadés que la banlieue, c'est autre chose que l'image qu'on veut bien lui renvoyer : un territoire méphitique et dangereux, avec ses trafics, sa violence. Il ne faut pas se voiler la face, c'est une partie de la réalité. Mais la banlieue, c'est aussi et surtout autre chose. C'est ce que nous avons voulu montrer dans ce dossier.

Et les lignes sont en train de bouger. Quelques jours après la sortie de Lyon Capitale, Nes & Cité, la société de recrutement d'Abdel Belmokadem, a reçu plusieurs appels d'entreprises lyonnaises intéressées par son projet. En substance, les entreprises souhaitent faire évoluer leur curseur et leurs pratiques, voir ce qui se passe dans les banlieues pour, comme le dit Abdel Belmokadem, "se pencher sur le berceau et écouter car la banlieue, c'est l'avenir de la France".

à lire également
Palais-Justice17© Fanny Mokas 1
Un jeune homme de Vénissieux a été condamné à 5 ans de prison jeudi dernier en correctionnelle. En 2016, il avait braqué avec deux complices un duo de collectionneurs de monnaie ancienne. Cinq ans de prison pour une poignée de pièces de collection. Telle est la sentence infligée par le tribunal correctionnel de Lyon pour […]
1 commentaire
  1. Le Petit Pop - 5 avril 2017

    Mais c'est un article journalistique ou une page de pub pour l'entreprise de cet ancien élu vaudais?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut