Pascal le Merrer, directeur général des JECO, avec Fouziya Bouzerda, vice-présidente de la métropole de Lyon en charge du développement économique.

À Lyon, les Journées de l’économie s’interrogent sur notre avenir

“Que sait-on de notre avenir ?” Telle est la question posée par les Journées de l’économie 2018, du 6 au 8 novembre à Lyon. Plus de 250 intervenants tenteront d’y répondre, au fil d’une soixantaine de conférences.

Les Journées de l’économie (Jéco), organisées par la Fondation pour l’Université de Lyon, reviennent les 6, 7 et 8 novembre. Parmi plus de 250 experts, cette 11e édition accueillera notamment Jean-Pisani Ferry, économiste et soutien d’Emmanuel Macron, Shéhérazade Semsar-de-Boisséon, directrice générale de Politico Europe, ou encore Daniel Cohn-Bendit, homme politique pro-européen.

L’économie dans nos quotidiens

Les thèmes abordés iront des enjeux de la zone euro à l’impact des intelligences artificielles sur les emplois, en passant par l’industrie du futur, les politiques économiques chinoise et américaine, les guerres commerciales ou encore les inégalités. Au-delà des aspects techniques et abstraits, les Jéco ont pour vocation de rappeler que l’économie est au centre de tout. “On veut montrer ce que l’économie implique dans notre quotidien”, explique Pascal Le Merrer, directeur de l’événement. Alors que les modèles économiques se multiplient et que le futur semble incertain, les Jéco veulent que les visiteurs se réapproprient le mot “économie” pour mieux comprendre le monde qui les entoure. “Les économistes adorent parler ensemble, mais ils doivent être confrontés aux acteurs de l’économie, estime Pascal Le Merrer. Il faut faire s’exprimer des gens qui n’ont pas les mêmes expériences. Pendant longtemps, les économistes ont oublié les territoires, ils parlaient dans l’abstrait.”

Un visage sur des idées

Plusieurs nouveautés incarnent cette volonté d’ouverture. D’abord, une exposition de portraits d’économistes, visibles place de la République à Lyon. En quelques mots, ils répondent au thème des Jéco, “Que sait-on de notre futur ?” “Cela permet de mettre un visage sur des idées”, explique Pascal Le Merrer.

120 étudiants d’universités françaises et d’universités francophones sont attendus à ces Journées. “Cela permet aux étudiants d’avoir un rôle citoyen, qu’ils partagent ce qu’ils savent, fassent part de leurs doutes et interrogations”, selon Pascal Le Merrer. Lors des conférences, ils pourront poser leurs questions aux intervenants en direct par SMS. Une vingtaine de délégations issues d’universités francophones sont également invitées à participer aux Jéco. Enfin, de nouveaux outils technologiques sont mis en place, notamment une application. Celle-ci permettra aux participants d’avoir accès à toutes les informations pratiques concernant l’événement. L’année dernière, les Jéco avaient réuni plus de 25 000 participants uniques et 13 000 personnes avaient suivi les différentes assemblées via la chaîne Youtube des Journées de l’économie. Pour cette 11e édition, plus d’une quarantaine de conférences seront retransmises en direct en vidéo.


Pour assister aux conférences, inscrivez-vous sur www.journeeseconomie.org

à lire également
La banque de France publie aujourd'hui sa dernière note de conjoncture "Tendances Régionales" pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le mouvement des gilets jaunes conduit les entreprises à la prudence pour la fin de l'année.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut