Comptage vélo 20174
Métropole de Lyon/Onlymoov

À Lyon, le trafic des vélos bondit de 10 %

En 2017, le trafic vélo a augmenté de 10 % sur les compteurs permanents de la Métropole, dont l’objectif est d’atteindre les 1 000 km de réseau cyclable en 2020.

"Depuis 2010, le trafic vélo sur le territoire de la Métropole de Lyon a été multiplié par 2,5 !", claironne la collectivité, dans un communiqué. Pour 2017, l'augmentation du trafic vélo est de 10 % par rapport à l'année précédente. Une hausse constatée sur les 57 points de comptage permanents (3 de plus ont été installés en 2017), qui enregistrent 24h/24 le passage des deux-roues sur les pistes cyclables. Sur ces points, les plus fréquentés sont ceux du cours Gambetta, du Pont Lafayette (Lyon 3e) et du Pont Morand (Lyon 6e). Les données sont accessibles ici.

La Métropole ajoute que sur les 19 points de comptage manuels - par des enquêteurs, chaque mois, le jeudi aux heures de pointe du matin (7h30-9h30) et du soir (17h-19h) -, le trafic vélo a augmenté de plus de 3,4 % par rapport à 2016. "Mais cette évolution est sous-estimée compte tenu des chantiers qui perturbent plusieurs points de comptage (dans le quartier de la Part-Dieu notamment)."

Construire 75 km de pistes par an

Autre chiffre phare affiché par la Métropole, la longueur du réseau cyclable. Il atteint aujourd'hui 786 km, dont 61,7 km livrés en 2017. "L’objectif est d’atteindre les 1 000 km de réseau cyclable en 2020." Actuellement, le rythme de construction de 60 km par an : pour atteindre l'objectif, il faudra passer à 75 km annuels.

Dernières statistiques fournies pour apprécier l'engouement du vélo à Lyon : 27000 places de stationnement vélo, dont 2250 places sécurisées (parcs LPA, P+R TCL et TER) ; 8,5 millions de locations de Vélo'v en 2017 et 68500 abonnés longue durée.

à lire également
Le Gouvernement passe en force pour réformer la SNCF. L’enjeu n’est pas tant de sauver la compagnie publique que de la préparer à l’arrivée de concurrents à partir de 2020. Le Gouvernement joue sur le levier des dépenses de personnel en supprimant le statut du cheminot. Mais ce n’est qu’un des symptômes d’un mal plus profond.
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 10 février 2018

    Une très bonne chose pour le bien être dans la ville. Les voitures, motos, camions, font du bruit, polluent, sont dangereux. Mais trop de cyclistes potentiels ont encore peur de se déplacer en vélo en ville à cause des dangers pré-cités. Il est donc important d'aller plus loin encore et d'éliminer ces dangers de certaines rues.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut