Des cheminots manifestent à la gare Part-Dieu DR

À Lyon, la grève des cheminots se poursuit

Depuis deux mois et demi les cheminots sont en grève. À 11 h 30 ce vendredi, ils s’étaient donnés rendez-vous devant la gare Part-Dieu pour rejoindre le siège régional de Trandev, qui pourrait devenir le concurrent principal de la SNCF. 

La grève des cheminots est toujours d’actualité. Ce vendredi à 11h30 gare Part-Dieu, une centaine de cheminots se sont réunis pour manifester contre le "dumping social". Selon Sud-Rail, ils étaient 450 à la mi-journée de ce 28e jour de grève. Un gréviste nous explique "que le mouvement est encore très suivi, sur l’ensemble de la SNCF nous sommes à 20 ou 25 % de grévistes ". Pour l’un d’entre eux, "tant que la réponse du gouvernement ne sera pas satisfaisante, la mobilisation continuera". Ils ont décidé d’emmener le cortège direction le siège social de Transdev, entreprise multinationale française qui a obtenu le certificat de sécurité ferroviaire nécessaire à la mise en circulation de ses trains de voyageurs. Cette fois-ci, les cheminots n’ont pas obtenu gain de cause, Transdev a refusé de les recevoir. Alors que, ce jeudi soir une soixantaine d’entre eux aurait interpellé le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux. Forcé par le nombre de cheminots présents, ce dernier a décidé de recevoir une délégation en petit nombre, comprenant Laurent Aubeleau, responsable CGT secteur cheminot de Lyon. Il nous explique qu’ils lui ont "un peu forcé la main afin de lui faire comprendre que le combat continue" et qu'ils lui auraient transmis des "contres-propositions" dans le cadre de la réforme de la SNCF. 

à lire également
Un véhicule qui circulait à vive allure a percuté la baie vitrée d'un immeuble au niveau de l'esplanade du Dauphiné, près des archives départementales, dans le 3e arrondissement de Lyon. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut