Rassemblement à Mornant contre l'A45
DR

Une marche contre l’A45 organisée ce mardi à Saint-Étienne

Au départ de Saint-Étienne ce mardi matin, la marche devrait s’achever à Lyon le mardi 4 juillet.

Le projet de l’autoroute A45 ne ravit pas tout le monde. C’est le cas de la coordination des opposants de l’A45, partis ce matin de Saint-Étienne qui souhaitent que le gouvernement ne signe pas le décret “donnant concession de l’A45 à Vinci”. Un rassemblement “festif” sera organisé le 1er et 2 juillet prochain, mais la coordination s’est mise en marche dès 9h ce mardi matin, afin de défendre et protéger les zones et paysages qui seront impactés par ce projet d’autoroute. Si le groupe essaye d’alerter sur les différentes conséquences que pourrait avoir la construction de l’autoroute, le nouveau ministre de l’Écologie, Nicolas Hulot, n’a pas pris position. En déplacement à Lyon ce lundi, le ministre n’a pas souhaité “trancher immédiatement”, mais veut “évaluer d'abord la pertinence des arguments des uns et des autres et évaluer les situations juridiques”. Un discours qui ne va pas ravir les opposants du projet.

“Pour que Saint-Étienne ne devienne pas la cité-dortoir de Lyon”

Dans un communiqué, les opposants au projet expliquent leur geste : “Nous marcherons contre l’A45, car nos villes ne sont pas auto-suffisantes : elles dépendent de leur environnement rural, ne serait-ce que pour le maraîchage ou pour l’eau. Nous marcherons pour que Saint-Étienne ne devienne pas la cité-dortoir, le satellite pavillonnaire de Lyon. Pour qu’elle demeure une ville certes pauvre, mais fière et accueillante ; et que ni le coût de la vie ni les loyers ne s’y renchérissent, nous chassant. Tout ceci à cause de la concurrence entre consommateurs ou de la course au prestige métropolitain…” À travers cet événement, la coordination veut sensibiliser les populations aux différentes fermes, campagnes et paysages qui seront détruits suite à la construction de l’autoroute. Après plusieurs étapes, la marche se terminera le mardi 4 juillet à Lyon devant l’Hôtel de Région.

à lire également
autoroute
Au lendemain d'un samedi "noir", très difficile sur les routes de France et particulièrement aux alentours de Lyon et en région, la tendance est à l’accalmie. Des difficultés sont cependant attendues sur l'A7 dans les deux sens. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut